Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 ROELS Alain -  Expédition du Fouta-Toro au Sénégal: Journal d’un artilleur français (1862-1863)

Plus de vues

  •  ROELS Alain -  Expédition du Fouta-Toro au Sénégal: Journal d’un artilleur français (1862-1863)

ROELS Alain

Expédition du Fouta-Toro au Sénégal: Journal d’un artilleur français (1862-1863)

Independently published - 2019
ISBN: 9781798410417
118 p. - 15,2 x 22,9 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 6,33 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X69791 livre neuf, broché, à partir de: 5 à 8 jours
6,33 €
Chez Amazon

 Un militaire français, dont on ne connaît que les initiales, C.G., sous-officier de l’artillerie de marine, sans doute ancien élève des Arts et Métiers d’Angers, a été appelé à participer à la fin de la guerre de colonisation du Sénégal. Il a scrupuleusement tenu son journal entre septembre 1862 et octobre 1863. Ce document, qui tenait sur deux cahiers, semblait être destiné à son père, pour qu’il puisse lire ce que, lui le fils, avait vécu pendant ces quatorze mois loin de la France.L’artilleur donne le sentiment d’être conscient de participer à un événement historique lorsqu’il se retrouve au Fouta-Toro, cette région réputée rebelle, au nord du pays. Rebelle, elle l’est bien puisque le Sénégal, depuis le XVIIe siècle, subit l’assaut des Européens (Hollandais, Français, Britanniques) qui se disputent les richesses de ce pays et qui finissent par en faire la plaque tournante de l’esclavage. En 1862, le Sénégal est en grande partie « soumis », suite aux nombreux combats pour la reprise de tel ou tel comptoir, et ce depuis 1814.Mais de part et d’autre du pays, des tribus n’ont jamais cessé de se rebeller, de combattre l’occupant. Au nord, le Fouta-Toro, l’une des premières régions converties à l’islam dans les tout premiers siècles de la conquête arabe, fait partie de ces opposants sérieux à la guerre de conquête française. C’est donc dans le but de mater une nouvelle rébellion que le gouvernement français organise cette fameuse expédition de septembre 1862, celle à laquelle participe C.G.Son journal retrace donc une brève période de l’histoire militaire de la colonisation de l’Afrique, et plus précisément dans cette région particulière du Fouta-Toro. Ce texte montre avec quels yeux un sous-officier français, dont c’est la première opération extérieure, découvre un pays totalement inconnu, avec des traditions et un mode de vie qui le surprennent. Il a surtout un intérêt historique, celui de décrire de l’intérieur les méthodes de l’armée française à cette époque.

 Le journal de route personnel d'un sous-officier des troupes de marine tenu pendant l'expédition militaire de 1962-63 au Fouta Toro (Nord du Sénégal) à laquelle il participe.

Après avoir été journaliste (TF1, M6, Le Parisien), Alain Roëls a été bouquiniste à Marrakech.