Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BOUVILLE Jean-François - La malnutrition infantile en milieu urbain africain. Etude des étiologies relationnelles

Plus de vues

  •  BOUVILLE Jean-François - La malnutrition infantile en milieu urbain africain. Etude des étiologies relationnelles

BOUVILLE Jean-François

La malnutrition infantile en milieu urbain africain. Etude des étiologies relationnelles

L'Harmattan - Paris - 2005
ISBN: 9782747576581
352 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 30,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X61475 livre neuf, broché 5 à 8 jours
30,50 €
Chez Amazon

 La malnutrition infantile est toujours un problème de santé publique majeur sur le continent africain. De nombreux cas apparaissent ainsi en milieu urbain sans que la famille ne semble manquer de nourriture. Ce paradoxe illustre le principe selon lequel la malnutrition serait aussi la conséquence d'un environnement familial altéré, et non uniquement un problème organique lié à un déficit nutritionnel. La malnutrition serait également due, au-delà des carences en nutriments, à des perturbations d'ordre socioculturelles, familiales et relationnelles. Mieux comprendre la diversité étiologique de la malnutrition infantile peut permettre d'intervenir précocement sur les situations à risque.

Un ouvrage issu de la thèse soutenue par l'auteur en 2001 à Paris VIII. Trente deux enfants observés à domicile deux journées consécutives tous les 6 mois pendant leurs deux premières années à Abidjan en Côte d'Ivoire. Une étude très fouillée pour préciser les causes de la malnutrition infantile et en réduire la prévalence

Jean-François Bouville est docteur en psychologie clinique.Il a soutenu en 2001 une thèse de doctorat dans cette spécialité à l'Université Paris VIII sous la direction de Philippe Mazet sur le thème: Malnutrition infantile, attachement mère-enfant et environnement familial en milieu urbain africain (Abidjan, Côte d'Ivoire) ; il était ATER à l'Université Paris V. Ses recherches portent principalement sur les patterns d'attachement de l'enfant et de l'adolescent en situation migratoire.