Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BEKOLO EBE Bruno - Le statut de l'endettement extérieur dans l'économie sous-développée: analyse critique

Plus de vues

  •  BEKOLO EBE Bruno - Le statut de l'endettement extérieur dans l'économie sous-développée: analyse critique

BEKOLO EBE Bruno

Le statut de l'endettement extérieur dans l'économie sous-développée: analyse critique

Présence Africaine - Paris - 1985
ISBN: 9782708704534
442 p., préface de Georges Ngango - 15 x 22,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 29,40 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X35953 livre neuf, broché 5 à 8 jours
29,40 €
Chez Abebooks

 M. Bekolo-Ebe Bruno oblige les économistes internationalistes à élargir leur vision et leur étude de l'efficacité de l'aide en intégrant dans leur théorie de l'endettement extérieur la perspective des sous-développés partenaires et même bénéficiaires présumés de cette aide et donc responsables principaux de ses conséquences, dont l'endettement est l'une des plus manifestes. II les oblige, en raison même de la spécificité des économies sous-développées que la théorie dominante a tendance à méconnaître, à reconsidérer les hypothèses de base et la valeur opératoire des modèles que cette théorie dominante a construits sur ces hypothèses insuffisantes. II n'est pas possible en effet de comprendre la théorie de l'endettement extérieur en ignorant complètement, comme cela est souvent le cas, le système productif, les mécanismes d'accumulation, le processus de transfert de technologie, les relations politiques et marchandes assymétriques entre les pays développés et les pays en développement.

Thèse de doctorat en sciences économiques présentée à l'Université de Paris I en 1982

Bruno Bekolo Ebe, économiste camerounais né en 1950 à Ndellé-Ayos, est docteur en sciences économiques (Paris I, 1982) et agrégé de sciences économiques (1990). Ancien recteur de l'Université de Douala (il sera révoqué pour mauvaise gestion en 2014).