Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
BENOT Yves - La Révolution française et la fin des colonies, 1789-1794

Plus de vues

  • BENOT Yves - La Révolution française et la fin des colonies, 1789-1794

BENOT Yves

La Révolution française et la fin des colonies, 1789-1794

La Découverte - Paris - 1988
ISBN: 9782707117311
(Textes à l'appui)
276 p. - 13,5 x 22 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63351 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
12,00 €
Chez Abebooks
X63352 livres d'occasion, brochés, à partir de 5 à 8 jours
6,00 €
Chez Priceminister

 Dans cet essai, l'auteur montre l'importance de la question coloniale pour le cours même de la Révolution française et dans ses nombreuses répercussions idéologiques et juridiques. Il rappelle à quel point, de Diderot et Raynal à la Société des Amis des Noirs, la contestation de la colonisation esclavagiste a permis à de nombreux révolutionnaires d'argumenter leur condamnation du fait colonial. Il redonne à de nombreux acteurs trop souvent laissés dans l'ombre - Garran-Coulon, Polverel, Sonthonax, Milscent... - la place qu'ils méritent. Question peu étudiée car, Jaurès excepté, pour les principaux historiens de la Révolution - Michelet, Mathiez, Lefebvre, Soboul -, on dirait que les colonies, la traite, l'esclavage, tout cela ne serait qu'un à-côté négligeable en face des grands problèmes français et européens. De même, la mémoire collective hexagonale semble avoir depuis longtemps oublié ces événements, de manière à ne pas avoir à mettre au même degré de gloire les vainqueurs blancs de la Bastille et des Tuileries, et les vainqueurs noirs des planteurs de Saint-Domingue (mais aussi des Anglais) et, plus tard, des Français de Bonaparte. Une chronologie détaillée complète utilement cet essai.

Yves Benot, de son véritable nom Edouard Helman (1920-2005) fut un journaliste et écrivain français qui consacra de nombreux écrits à la lutte contre le colonialisme et la colonisation. Il mettra ses idées en application en allant enseigner en 1958 dans la Guinée devenue indépendante de Sékou Touré puis en 1962 au Ghana. Il est titulaire d'une thèse de doctorat d'état soutenue en 1972 à Paris 8 sur le thème: Fonctions historiques des idéologies et de la science d’après l’exemple de l’Afrique noire.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter