Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 THEBAUD Brigitte - Foncier pastoral et gestion de l'espace au sahel. Peuls du Niger oriental et du Yagha burkinabé

Plus de vues

  •  THEBAUD Brigitte - Foncier pastoral et gestion de l'espace au sahel. Peuls du Niger oriental et du Yagha burkinabé

THEBAUD Brigitte

Foncier pastoral et gestion de l'espace au sahel. Peuls du Niger oriental et du Yagha burkinabé

Karthala - Nordic Consulting Group - Paris - 2002
ISBN: 9782845862685
(Hommes et sociétés)
320 p., ill. photos h.t., préface de Jérémy Swift - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 26,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X41451 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
19,99 €
Chez Amazon

 Les peuples de pasteurs vivant dans les pays du Sahel ouest-africain ont-ils un avenir ? Les sécheresses qui frappent ces pays depuis le début des années 1970, la croissance démographique et le manque de terres semblent en effet marquer la fin d'un mode de vie fondé sur le nomadisme. Dans les régions agropastorales, où la pluviométrie est suffisante pour cultiver et élever du bétail, les conflits entre agriculteurs et bergers se multiplient, tandis que les aires de pâture disparaissent sous la pression des défrichements agricoles. Plus au nord, pasteurs peuls, touaregs, toubou et arabes s'affrontent pour le contrôle des points d'eau et des pâturages. Dans le même temps, les relations entre les pasteurs et l'État se sont considérablement détériorées. Au cours des années 1980, plusieurs fronts de rébellion armée sont apparus - notamment au Mali et au Niger, où, en dépit des accords de paix, règne encore dans bien des endroits une insécurité chronique. Nombreux sont ceux qui pensent que la solution réside dans la sédentarisation des nomades, l'intensification de leur élevage et la privatisation des pâturages. Mais peut-on être sûr que le remède ne sera pas pire que le mal ? Une chose est certaine : le cliché du pasteur nomade errant à la recherche de pâturages résiste mal à l'examen de la réalité. Par ailleurs, l'État colonisateur, puis l'État indépendant, a joué un rôle déterminant dans l'instauration progressive d'un climat d'incertitude entourant les droits des pasteurs, que les nouvelles législations foncières ont encore renforcé. Fondé sur l'analyse de deux régions où l'auteur a longuement séjourné (le département de Diffa, au Niger oriental, et la province du Yagha, dans le nord du Burkina Faso), ce livre jette un éclairage nouveau sur les sociétés pastorales du Sahel et malmène bon nombre de clichés les concernant. Il permet aussi de réfléchir sur les conditions d'insertion économique et sociale des pasteurs au moment où plusieurs pays sahéliens s'engagent sur la voie difficile menant à la démocratie et à la décentralisation, après plusieurs décennies de régimes militaires autoritaires et centralisés.

Ouvrage largement issu de la thèse de 3eme cycle soutenue à l'EHESS Paris en 1999 sur le thème: Gestion de l'espace et crise pastorale au Sahel: étude comparative du niger oriental et du Yagha burkinabé.
 
Un éclairage novateur sur les sociétés pastorales du Sahel à travers l'étude de deux zones: la région de Diffa au Niger oriental et la province du Yagha dans le nord du Burkina Faso.
Sommaire:
- Jérémy Swift / Préface,
- Introduction

Première partie: Portraits de la vie pastorale
* Jahfaru de Diffa
* Bakuru de Sebba

Deuxième partie: Les fondements du pastoralisme à Diffa et à Sebba
Troisième partie: Sécheresse et conflit pastoral au Niger oriental
Quatrième partie: Agropastoralisme et crise de l'élevage au Yagha
Cinquième partie: Foncier pastoral et économie de partage

Conclusion
Consultante et chercheur associé au Centre d'études africaines (CNRS-EHESS, Paris), Brigitte Thébaud se consacre depuis la fin des années 1970 à des travaux de recherche et de développement dans plusieurs régions pastorales et agropastorales du Niger, du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal.