Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 TRAORE Saratta, FOURGEAU Catherine - Les petites jachères des femmes. Condition féminine et travail agricole au Burkina-Faso (Sud-Ouest)

Plus de vues

  •  TRAORE Saratta, FOURGEAU Catherine - Les petites jachères des femmes. Condition féminine et travail agricole au Burkina-Faso (Sud-Ouest)

TRAORE Saratta, FOURGEAU Catherine

Les petites jachères des femmes. Condition féminine et travail agricole au Burkina-Faso (Sud-Ouest)

L'Harmattan - Paris - 2006
ISBN: 9782296003194
(Terrains, récits et fictions)
256 p., préface de Bernard Lacombe, ill.in texte - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 22,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X60675 livre neuf, broché 5 à 8 jours
22,00 €
Chez Amazon

Cet ouvrage pose les questions de l'accès à la terre, aux moyens de production et aux crédits des femmes du Sud-Ouest du Burkina, à un complet statut de droits et devoirs d'agricultrices. Il expose les conditions de leur participation pleine et entière à un développement qui ne produira pas sans qu'elles ne soient impliquées comme acteurs et comme sujets. Acteurs de leur propre destin et égales de leurs compagnons.

 Une hypothèse de départ: dans les anciens systèmes d'agriculture itinérante sur brulis, les femmes devaient avoir une fonction moins agricole que de cueillette. L'étude de la jachère au Burkina Faso semble prouver les fondements historiques de cette hypothèse qui explique au moins pour partie la position défavorable dans laquelle se trouvent les femmes dans la phase actuelle de transformation de leurs activités de plus en plus agricoles. Cet ouvrage réfute ainsi l'influence d'un fond culturel ethnique pour expliquer l'exclusion des femmes rurales de la propriété et du foncier. Les études des deux auteurs portent sur les Bwaba, Bobo, Dafing, Dioula, mossi et plus particulièrement dans une deuxième partie sur les Bwaba de Bondoukuy. Elles montrent qu'une véritable révolution agricole se produit sous nos yeux  avec l'ébauche d'un nouveau type de collaboration entre époux et l'émergence de nouveaux comportements qui accompagnent la naissance d'un paysannat féminin très spécifique.

- Catherine Fourgeau, anthropologue, a travaillé sur le Bénin. Son expérience acquise en pays ouémé et sur d'autres terrains africains l'a conduite à animer des séminaires sur les contes.

- Saratta Traore est burkinabé, docteur en ethnologie de l'université Paris V Sorbonne; thèse préparée sous la direction de Olivier Leservoisier et soutenue en 2009 sur le thème: Approche ethnologique des transformations des rôles des femmes et de leurs activités en milieu rural au Burkina Faso : Les Bwaba de Bondoukuy.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter