Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DUVEYRIER Henri - La confrérie musulmane de Sidi Mohammed ben'Ali es Senousî et son domaine géographique en l'année 1300 de l'hégire = 1883 de notre ère

Plus de vues

  •  DUVEYRIER Henri - La confrérie musulmane de Sidi Mohammed ben'Ali es Senousî et son domaine géographique en l'année 1300 de l'hégire = 1883 de notre ère

DUVEYRIER Henri

La confrérie musulmane de Sidi Mohammed ben'Ali es Senousî et son domaine géographique en l'année 1300 de l'hégire = 1883 de notre ère

Société de Géographie - Paris - 1886
(B.S.G. - 2ème trimestre 1884)
In-8° de 84 p., 1 carte dépliante in fine

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X53223 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
35,00 €
Chez Abebooks
X66962 ouvrage numérisé en accès libre 5 à 8 jours
0,00 €
Chez BNF - Gallica

 

Un document fondamental sur l'histoire de la Sanûsiyya avec une liste géographique des Zaouia et une carte dépliante en couleur.
 
Lire le chapitre que Dominique Casajus consacre à cet ouvrage dans son livre "Henri Duveyrier un Saint-Simonien au désert parus chez Ibis Press en 2007
Henri Duveyrier (1840-1892) est éduqué dans l'esprit saint-simonien d'une manière très pratique: langues vivantes, géographie, sciences et un compément obtenu à l'Ecole de Commerce de Leipzig. Premier voyage en Afrique (jusqu'à Laghouat) en 1857 avec Mac Carthy. Retour en Algérie en 1859 et voyage Biskra, Gardaya, El Golea, Tougourt..
En 1860 il atteint Ghat par le Tassili des Azdjer mais, bloqué par les touaregs, doit alors prendre la direction de Mourzouk puis de Tripoli. Malade, c'est Warnier qui tirera de ses notes e célèbre ouvrage "Les touaregs du Nord". Après la guerre, il devient - avec Maunoir - le noyau autour duquel se rassemblent toutes les informations et initiatives concernant l'exploration africaine et spécialement saharienne. Peu de missions personnelles toutefois: 1874, étude de la région des Chotts (avec le capitaine Roudaire) - 1885, voyage de Tanger à Meknès - 1886, mission de visite du Rif peu connu (mais alors en rebellion).
Duveyrier, incompris et calomnié, ne réalisant pas l'importance qu'il a pu avoir dans l'éveil des vocations d'explorateurs, se suicide le 24 avril 1892.