Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DIOP Momar Coumba (sous la direction de) - Le Sénégal à l'heure de l'information. Technologies et société

Plus de vues

  •  DIOP Momar Coumba (sous la direction de) - Le Sénégal à l'heure de l'information. Technologies et société

DIOP Momar Coumba (sous la direction de)

Le Sénégal à l'heure de l'information. Technologies et société

Karthala - UNRISD - Paris - 2003
ISBN: 9782845863767
(Hommes et sociétés)
392 p., préface de Thandika Mkandawire - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 29,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X41160 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
15,00 €
Chez Priceminister

 Ce livre propose les réflexions, élaborées dans le cadre institutionnel de l'UNRISD, d'une équipe composée d'universitaires, de journalistes et d'experts du secteur privé. Son ambition est de faire des technologies de l'information et de la communication (TIC) un point d'entrée privilégié pour caractériser le Sénégal contemporain.

L'ouvrage étudie les modes selon lesquels les entreprises, l' administration et la société sénégalaises s'approprient et utilisent des technologies initialement conçues dans d'autres contextes. Après avoir identifié les opportunités offertes par les TIC à l'économie sénégalaise, mais aussi les obstacles à surmonter, des analyses stimulantes sont proposées, par exemple sur les usages de la radio et du téléphone fixe ou mobile. Le rôle des TIC dans le système éducatif et les changements intervenus au sein de l'administration sénégalaise sont également abordés. Les auteurs examinent également l'utilisation des TIC par certaines communautés, notamment par les migrants internationaux, et les recompositions qu'elles suscitent dans la ville de Touba et au sein de la confrérie mouride. Plus fondamentalement, l'ouvrage traite de l'identité et de la différence dans un contexte mondialisé.
En décrivant minutieusement les contraintes structurelles relatives à l'appropriation des TIC, ce livre montre que la réduction d'une " fracture " numérique n'est pas suffisante pour donner une nouvelle impulsion au développement social du Sénégal. Pour réaliser cet objectif, il faut repenser l'État dans son fonctionnement, revoir ses relations avec la société, revisiter en profondeur le mode d'organisation des entreprises, et s'interroger, enfin, sur les valeurs culturelles qui permettront aux Sénégalais de pénétrer, avec plus d'atouts et plus d'assurance. dans un " nouveau temps du monde ".

Les modes d'utilisations des Technologies de l'Information et de la Communication par les entreprises, l'administration et la société civile au Sénégal. Egalement l'usage que certaines communautés, dont les Mourides de Touba, font des NTIC

Sommaire:
- Momar Coumba Diop : Technologies, pouvoir et société: un aperçu, pp. 13-44,
Première partie: Technologies de l'information et de la communication et transformations économiques
- Gaye Daffé, Mamadou Dansokho / Les NTIC: défis et opportunités pour l'économie sénégalaise, pp. 45-97,
- Philippe Barry, Hamidou Diop / L'impact d'Internet sur le fonctionnement des moyennes et grandes entreprises industrielles, pp. 97-121,
- Abdoulaye Ndiaye / Les entreprises sénégalaises face aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, pp. 121-143,
- Abdou Latif Coulibaly / Les NTIC et le personnel des médias, pp. 143-168.

Deuxième partie: Technologies et sociétés
- Cheikh Gueye / Enjeux et rôle des NTIC dans le mutations urbaines: le cas de Touba, pp. 169-223,
- Serigne Mansour Tall / Les émigrés sénégalais et les NTIC, pp. 223-263,
- Moussa Paye / Les NTIC et le processus démocratique, pp. 263-295,
- Saidou Dia / Radiodiffusion et NTIC: usage, enjeux et perspectives, pp. 295-331,
- Serigne Mbacké Seck, Cheikh Gueye / Les NTIC et le système éducatif, pp. 331-359,
- Abdourhamane Ndiaye / NTIC et enseignement supérieur, pp. 359-385.
Momar-Coumba Diop qui a dirigé ces travaux est chercheur à l'Institut fondamental d'Afrique noire Cheikh Anta Diop (Dakar, Sénégal). Ses publications portent sur l'Etat, la pauvreté urbaine, la politique sociale, les confréries religieuses. Il prépare un essai d'histoire politique du Jolof.