Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
ROBINSON David - Sociétés musulmanes et pouvoir colonial français au Sénégal et en Mauritanie (1880-1920). Parcours d'accommodation

Plus de vues

  • ROBINSON David - Sociétés musulmanes et pouvoir colonial français au Sénégal et en Mauritanie (1880-1920). Parcours d'accommodation

ROBINSON David

Sociétés musulmanes et pouvoir colonial français au Sénégal et en Mauritanie (1880-1920). Parcours d'accommodation

Karthala - Paris - 2004
ISBN: 9782845864856
(Hommes et sociétés)
410 p., traduit de l'anglais par Henry Tourneux - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 30,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X33543 livre neuf, broché 5 à 8 jours
30,00 €
Chez Amazon
X66283 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
19,00 €
Chez Abebooks
X66282 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
23,50 €
Chez Priceminister

Cet ouvrage porte un regard critique sur les liens entre pouvoir colonial et sujets musulmans. Entre 1880 et 1920, les ordres musulmans soufis devinrent les piliers des régimes coloniaux et des économies du Sénégal et de la Mauritanie. Cette étude analyse comment les chefs de ces ordres négocièrent leurs relations avec le pouvoir colonial de l'Afrique occidentale française afin de préserver leur autonomie dans le domaine religieux, social et économique, tout en abandonnant la sphère politique à leurs maîtres non musulmans. Cette donnée a représenté une évolution frappante, car les habitants de la région avaient le profond sentiment d'appartenir au Dar al-Islam, le " monde de l'Islam ", au sein duquel les musulmans se gouvernaient eux-mêmes. En s'appuyant sur les archives ainsi que sur les sources orales et arabes, David Robinson décrit le rôle important que jouèrent les commerçants musulmans et la communauté mulâtre de Saint-Louis du Sénégal. Il examine l'impact des institutions électorales mises en place par la Troisième République et l'effort fait par la France pour acquérir une réputation de " puissance musulmane ", celle d'un empire européen capable de gouverner des sujets musulmans. En dressant le tableau des ressemblances et des différences entre les trajectoires suivies par les principaux groupes de la région dans leurs réponses à la présence coloniale, David Robinson donne des clés permettant de comprendre aussi bien les relations entre savoir et pouvoir que les concepts de société civile et de pouvoir hégémonique, ainsi que la transférabilité du capital symbolique, économique et social.

 L'auteur met l'accent sur le rôle joué par les commerçants musulmans et par la communauté métis de Saint-Louis du Sénégal. Il examine également l'impact du système éléctoral mis en place par la Troisième République et l'effort fourni par la France pour démontrer sa capacité de puissance coloniale capable de traiter et résoudre des problèmes relatifs à l'Islam.

Première édition 2000 - Ohio University Press: Paths of Accomodation. Muslim, Societies and French Colonial Authorities in Senegal and Mauritania, 1880-1920
David Robinson est professeur d'histoire et d'études africaines à la Michigan State Universiiy (Etats-Unis). Il a écrit de nombreuses études sur l'Afrique francophone et sur l'Afrique occidentale musulmane.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala