Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 D'ANGELO Sebastiano - Politique et marabouts au Sénégal: 1854-2012

Plus de vues

  •  D'ANGELO Sebastiano - Politique et marabouts au Sénégal: 1854-2012

D'ANGELO Sebastiano

Politique et marabouts au Sénégal: 1854-2012

Academia - L'Harmattan - Paris - 2013
ISBN: 9782806101297
(Thélème XII)
354 p. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 29,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X60505 livre neuf, broché 5 à 8 jours
29,50 €
Chez Amazon

 Vers la fin du XIXe siècle, les Français et les marabouts sénégalais ont pris conscience des bénéfices qu’ils pourraient retirer de leur collaboration. En échange de la loyauté de leurs disciples et du maintien de l’ordre social, les marabouts ont reçu des avantages matériels et symboliques de la part des administrateurs coloniaux. Cette alliance informelle a été reconduite dans les années 1960 par la nouvelle classe politique. Pendant plus de 25 ans, les présidents Leopold Sédar Senghor et Abdou Diouf ont bénéficié du soutien inconditionnel des leaders religieux. 

 
Cet ouvrage traite de la question des rapports entre l’autorité politique et les leaders religieux au Sénégal depuis la période coloniale jusqu’à l’élection présidentielle du 26 février 2012. À travers une analyse socio-historique, il met en évidence la création et la reconfiguration d’un mode d’organisation politique dont les marabouts sont partie prenante.

 Ouvrage issu de la thèse de doctorat en sciences politiques et sociales soutenue par l'auteur le 2 septembre 2013 à Université Catholique de Louvain sur le thème: ''Création et évolution du dispositif impérial: du discours de Jules Ferry le 28 juillet 1885 à l'élection présidentielle du 26 février 2012''

Sébastiano D’Angelo est chercheur en sciences politiques et sociales à l’Université catholique de Louvain. Il mène ses recherches sur les rapports entre la politique et la religion et sur les politiques éducatives en Afrique de l’Ouest.