Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CROS Michèle, BONDAZ Julien, MICHAUD Maxime - L'animal cannibalisé. Festins d'Afrique

Plus de vues

  •  CROS Michèle, BONDAZ Julien, MICHAUD Maxime - L'animal cannibalisé. Festins d'Afrique

CROS Michèle, BONDAZ Julien, MICHAUD Maxime (textes réunis par)

L'animal cannibalisé. Festins d'Afrique

Editions des Archives Contemporaines - Paris - 2012
ISBN: 9782813000774
213 p. - 13,5 x 21 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 22,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X50664 livre neuf, broché 5 à 8 jours
22,00 €
Chez Amazon

Questionner les formes transgressives, alternatives et subversives de consommation, dont le cannibalisme est un cas exemplaire, permet d’interroger les interactions entre les humains et les animaux. Domestiqués ou mis à distance, anthropomorphisés ou nourriciers, domptés par la force ou dotés d’inquiétants pouvoirs, les animaux alimentent aussi les affects et l’imaginaire des hommes. Entre ethnologie et muséographie, trois modes opératoires sont ici analysés : consommer l’ordinaire, accommoder l’imaginaire et digérer le sauvage.

La consommation du lait de chèvre ou de chamelle chez les Touaregs du Niger (Abdoulaye Mohamadou), celle de sang et de lait chez les Bodi d’Ethiopie (Lucie Buffavand) ou celle de viande de primate chez les Pygmées Aka (Alain Epelboin) constituent des cas princeps d’ingestion. Dans l’ordre des représentations, les références animalières sont omniprésentes dans les proverbes africains (Cécile Leguy), tandis que le modèle de la prédation sert à penser la sorcellerie en Afrique centrale (Julien Bonhomme). Le nourrissage des fauves exposés dans les parcs zoologiques d’Afrique de l’Ouest (Julien Bondaz) et les enjeux de la présentation d’animaux vivants au Musée national Boubou Hama du Niger (Mamane Ibrahim) révèlent quant à eux les problèmes liés à l’exposition de la faune africaine sur place. Les imaginaires de la sauvagerie africaine et de sa consommation se rejoignent dans l’histoire des trophées de chasse (Nélia Dias) ou dans celle du safari (Maxime Michaud), mais aussi dans l’actualité problématique du modèle du muséum d’histoire naturelle, dans le cadre du projet lyonnais du Musée des Confluences (Martine Millet), ou celle d’un ancien musée missionnaire (Michel Bonemaison et Audrey Corté). Ces onze réflexions d’ethnologues ou de professionnels de musée sont présentées par trois anthropologues non africanistes, Noëlie Vialles, Benoît de L’Estoile et Sergio Dalla Bernardina, qui proposent un regard réflexif sur les métamorphoses zoologiques et les métaphores ethnologiques du cannibalisme.

Sommaire:
- Michèle Cros, Julien Bondaz, Maxime Michaud / Avant-propos. Album de famille, pp. 1-10.

1 - Consommer l'ordinaire
- Noëlle Vialles / Prologue. Hommes, bêtes et nourritures, pp. 11-16,
- Abdoulaye Mohamadou / Lait de chamelle ou lait de chèvre ? Les relations nourricières entre l'homme et l'animal chez les touaregs du Niger, pp. 17-26,
- Lucie Buffavand / Nourrir, purifier, protéger. Les usages du sang et du lait des bovins chez les Bodi (Ethiopie), pp. 27-40,
- Alain Epelboin (avec la collaboration de Serge Bahuchet et Jean-Louis Durand) / Le bon goût de la viande de primate. Des interdits des Pygmées aka aux injonctions écologiques, pp. 41-64,
- Julien Bondaz / Carnivores et dévorés. La fabrication et la circulation de la viande dans les zoos d'Afrique de l'Ouest (Mali, Niger, Burkina Faso), pp. 65-82.

2 - Accomoder l'imaginaire
- Benoît de L'Estoile / Prologue. La vie sauvage sous vitrine. Les animaux d'Afrique au musée, pp. 83-98,
- Nélia Dias / Les trophées de chasse au Musée du duc d'Orléans, pp. 99-110,
- Michel Bonnemaison, Audrey Corté / Du naturalisme à la symbolique. Une histoire de l'image de l'animal dans les collections du Musée Africain de Lyon, pp. 111-118,
- Martine Millet / Exposer le monde animal. Pistes et enjeux au Musée des Confluences, pp. 119-126,
- Mamane Ibrahim / L'exposition des animaux vivants au Musée National Boubou Hama de Niamey (Niger), pp. 127-142.

3 - Digérer le sauvage
- Sergio Dalla Bernardina / Prologue. Digestions, pp. 143-154,
- Maxime Michaud / L'œuf ou la pintade ? Safari de chasse et imaginaire sauvage du bestiaire africain, pp. 155-170,
- Cécile Leguy / Des paradoxes de la référence animalière dans le discours proverbial, pp. 171-184,
- Julien Bonhomme / L'homme est-il un gibier comme les autres ? Prédation, sorcellerie et contre-sorcellerie chez les Mitsogo du Gabon, pp. 185-200.
- Michèle Cros, professeur d’anthropologie à l’Université Lumière Lyon 2, Julien Bondaz, ethnologue et chercheur postdoctorant au Musée du quai Branly et Maxime Michaud, docteur en anthropologie, sont tous les trois membres du Centre de Recherches et d’Etudes Anthropologiques (CREA) de l’Université Lumière Lyon 2
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter