Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BRANDT Nick - Vivre sur cette terre (photographies d'Afrique Orientale)

Plus de vues

  •  BRANDT Nick - Vivre sur cette terre (photographies d'Afrique Orientale)

BRANDT Nick

Vivre sur cette terre (photographies d'Afrique Orientale)

Gallimard - Paris - 2005
ISBN: 9782742416370
(Gallimard loisirs)
128 p., photographies de Nick Brandt, préface de Alice Sebold - 26 x 31,4 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X67198 livres d'occasion, reliure éditeur, à partir de: 5 à 8 jours
130,00 €
Chez Amazon
X67199 livres d'occasion, reliure éditeur, à partir de: 5 à 8 jours
90,00 €
Chez Priceminister

 L'œuvre de Nick Brandt témoigne d'une intimité avec son sujet - les animaux d'Afrique orientale - et d'un talent qui font de lui une figure à part dans le monde des photographes de la faune sauvage. Bien au-delà du documentaire animalier, les images de " Vivre sur cette Terre " tracent le portrait d'un autre monde, celui des derniers animaux sauvages, un monde qui disparaît sous nos yeux, et auquel nous devons cette élégie déchirante. Sur sa méthode de travail, et sur la signification de ses photos, Nick Brandt s'explique : " Approcher tout près, vraiment tout près des animaux. Je n'utilise pas de téléobjectif. [...] Je veux cadrer les animaux dans leur environnement, dans leur monde. Je veux éprouver un vrai sentiment d'intimité avec chacun d'eux - avec ce chimpanzé-là, ce lion ou cet éléphant particuliers, qui se trouvent devant moi. Je crois que cette proximité est pour beaucoup dans la capacité du photographe à révéler la personnalité de son sujet. On ne fait pas le portrait d'un être humain au téléobjectif, à trente mètres, en imaginant rendre un peu de son âme ; on s'approche de lui. Alors, je prends mon temps et j'avance petit à petit - en voiture ou à pied - jusqu'à n'être plus, souvent, qu'à quelques mètres des animaux. Et plus j'ai l'impression qu'ils se présentent d'eux-mêmes, qu'ils posent pour leur portrait, plus, me semble-t-il, le résultat final me plaît. [...] Ce qui m'intéresse en définitive, ce n'est pas de créer une œuvre purement documentaire ou remplie d'action et de spectacle, comme c'est généralement la règle dans le domaine de la photographie d'animaux. Mais de montrer les animaux en train d'être, tout simplement. En train d'être avant qu'ils ne soient plus. Avant qu'ils cessent d'exister, à l'état sauvage en tout cas. Ces images sont mon élégie à ces créatures superbes, à ce monde d'une beauté déchirante qui s'évanouit peu à peu, tragiquement, sous nos yeux. "

 Premier opus de la trilogie de Nick Brandt consacrée à la disparition anthropique programmée de la nature et de la faune en Afrique orientale

Originaire de Londres, Nick Brandt a débuté sa carrière aux États-Unis par la réalisation de clips pour des artistes renommés (Michael Jackson, Moby...) pour finalement se consacrer, depuis le début des années 2000, à la photographie de la faune africaine. Préoccupé par le sort réservé aux animaux sur ce continent, il a fondé, en 2010, la fondation Big Life, qui entend lutter pour la préservation d'écosystèmes vitaux en Afrique de l'Est. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions en Europe, aux États-Unis ainsi qu'en Australie. En 2005, il publie le premier opus, On This Earth (Vivre sur cette terre, Gallimard), suivi du deuxième A Shadow Falls (L'Afrique au crépuscule) aux Éditions de La Martinière, en 2009.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter