Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 TRAUTMANN René - Au pays de Batouala. Noirs et blancs en Afrique

Plus de vues

  •  TRAUTMANN René - Au pays de Batouala. Noirs et blancs en Afrique

TRAUTMANN René

Au pays de Batouala. Noirs et blancs en Afrique

Payot - Paris - 1922
254 p., préface de Pierre Mille - 18,5 x 12 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X51427 livres d'occasion, état, reliure et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
38,80 €
Chez Amazon
X62619 livres d'occasion, état, reliure et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
17,00 €
Chez Abebooks
X62620 livre d'occasion, broché, exemplaire de travail 5 à 8 jours
7,77 €
Chez Priceminister

 

 Réponse au Batouala de René Maran. Préface très intéressante. Puis suite de tableaux ou témoignages composant un plaidoyer pour la civilisation que l'Européen tente d'apporter à l'indigène (souvent nommé primitif)

Sommaire:
- Le roman de Batouala, pp. 17-23,
- Réponse à Batouala, pp. 23-41,
- Ensuite tableaux et souvenirs constituant la vision de l'auteur sur les indigènes
Première partie: Les indigènes, qualités intellectuelles, aptitudes, vanité, portage, recrutement, religion - sorciers, etc…pp. 41-158,
Deuxième partie: Les européens, gouverneurs, commandants, sous-commandants, médecins, instructeurs, conclusions, pp; 159-254.
René Trautmann (1875-1956) sort en 1902 diplômé de l'école de médecine coloniale de Bordeaux et part au "Congo français" où il restera 7 ans(en 2 séjours) servant à Libreville, Loango, Brazaville et N'Djolé. Il participera en 1905 à la mission d'inspection confiée à Savorgnan de Brazza suite aux excès des compagnies concessionnaires. Nous le retrouvons ensuite en AOF jusqu'en 1916 : directeur du laboratoire de bactériologie de Kindia puis de Bamako. Après la guerre il sera médecin-chef de l'hôpital de Cotonou (1919-1924) puis en poste à Madagascar (1927-1932).Il prend sa retraite comme Médecin-Major en 1934 et se retire à bordeaux où il meurt en 1956.