Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MILLE Pierre, DEMAISON André - La femme et l'homme nu

Plus de vues

  •  Couverture illustrée de l'édition de 1932
  •  MILLE Pierre, DEMAISON André - La femme et l'homme nu

MILLE Pierre, DEMAISON André

La femme et l'homme nu

Les Editions de France - Paris - 1924
271 p. - 18,7 x 12 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X70656 livres d'occasion, brochés, état et prix divers 5 à 8 jours
8,99 €
Chez Amazon
X60274 livres d'occasion, état, reliure et prix divers; à partir de: 5 à 8 jours
9,00 €
Chez Abebooks

 

La rencontre non loin de Fréjus puis la vie amoureuse (difficile et naturellement tragique) d'un couple mixte formé de deux exilés: une russe blanche et un tirailleurs sénégalais d'origine coniagui venu d'Ifane. Le retour du tirailleur au Sénégal précédé par son amie sera fatal à leur couple se heurtant à l'hostilité de la société coloniale et chacun repartira bientôt vers sa normalité, Vania vers Marseille et Tiekoro vers son village coniagui….

- André Demaison (1883-1956) est un écrivain africaniste français né à Bordeaux. Il arrive en Afrique en 1903, employé de Maurel et Prom. Son premier poste est en Casamance où il apprendra le diola, le mandingue et le wolof. Il devient ensuite pourvoyeur d'animaux sauvages pour le zoo d'Anvers, ce qui l'amène à parcourir toute le côte jusqu'au Nigeria. Il fait la guerre de 14 comme interprète auprès d'une unité de tirailleurs sénégalais. Puis, après la guerre, se consacre à l'écriture tirant son inspiration essentiellement de ses expériences africaines. Il rédigera le guide de l'Expo Coloniale de 1931. Après 1940, il collaborera avec le régime de Vichy ce qui lui vaudra quelques désagréments (assez passagers) à la Libération. Son œuvre la plus connue est Le livre des bêtes qu'on appelle sauvages publié en 1929.

- Pierre Mille (1864-1941) est un écrivain et journaliste français qui a fortement marqué de son empreinte la pensée coloniale française. Il est à Madagascar en 1896 chef de cabinet du secrétaire général de la Colonie puis participera à de nombreuses missions en Afrique occidentale et centrale. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages qui majoritairement ont l'Outre-Mer pour cadre. Il sera président de l'association des Ecrivains coloniaux de 1933 à 1936 et membre fondateur (puis président) de l'Académie des Sciences d'outre-Mer.
Son œuvre est globalement une défense argumentée de la cause coloniale et de la grandeur de l'Empire mais il saura également s'impliquer parmi les premiers dans la dénonciation des abus du système colonial (parfois chez le voisin il est vrai mais aussi avec Félicien Challaye concernant le Congo français).
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter