Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 FAINZANG Sylvie - L'intérieur des choses. Maladie, divination et reproduction sociale chez les Bisa du Burkina

Plus de vues

  •  FAINZANG Sylvie - L'intérieur des choses. Maladie, divination et reproduction sociale chez les Bisa du Burkina

FAINZANG Sylvie

L'intérieur des choses. Maladie, divination et reproduction sociale chez les Bisa du Burkina

L'Harmattan - Paris - 1986
ISBN: 9782858026548
(Connaissance des hommes)
205 p., ill., préface de Marc Augé - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 20,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X61399 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
9,98 €
Chez Amazon

 Etudier la place de la maladie dans une société africaine permet d'apporter un éclairage à la fois sur son système de pensée et sur ses mécanismes sociaux. C'est ce que prouve l'auteur de cette étude qui souligne en particulier le rôle prépondérant joué par le devin à qui il revient d'expliquer l'apparition de la maladie et, plus généralement, de tout événement. Dans le contexte des débats actuels en anthropologie sociale et culturelle, cet ouvrage propose une réflexion sur la fonction sociale des représentations de la maladie et en particulier de son interprétation. Il montre que la gestion intellectuelle de l'événement-maladie a ici non seulement une fonction de contrôle social mais, plus largement, de reproduction sociale. Le système n'est cependant pas clos puisqu'il permet parfois au malade de se soustraire à l'analyse sociale assumée par l'institution divinatoire. C'est le jeu combiné de la soumission et de la résistance des individus à cette institution qui est au principe de leurs pratiques quotidiennes.

Une étude de la fonction sociale de la représentation de la maladie et de son interprétation dans la société Bisa du Burkina Faso. Les enquêtes ont principalement été conduite dans la partie nord-ouest du pays Bisa, à Tengsoba, où l'on parle le lébir, dialecte occidental de la langue bisa

Sylvie Fainzang, anthropologue, est directrice de recherche à l’INSERM, et membre du Cermes3 (Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société). Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les représentations et les pratiques sociales relatives au corps et à la maladie.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter