Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
Félix Dubois - Tombouctou la mystérieuse (couverture illustrée de l'édition brochée)

Plus de vues

  • Félix Dubois - Tombouctou la mystérieuse (couverture illustrée de l'édition brochée)
  • Félix Dubois - Tombouctou la mystérieuse (reliure "au Touareg"))

DUBOIS Félix

Tombouctou la mystérieuse

Flammarion - Paris - 1897
(Edition du Figaro)
420 p., nombreuses illustrations - 23 x 15 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X48634 livres d'occasion, retiure (broché ou relié "au touareg"), état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
100,00 €
Chez Abebooks

 

Première et plus complète édition de cet ouvrage plein d'intérêt et très richement illustré. Très recherché dans son cartonnage éditeur "au touareg". Envoyé spécial du Figaro, Félix Dubois, parti de Dakar, va en 1896 parcourir le Mali: en train jusqu'à la fin de la ligne (peu après Kayes) puis à pied et à cheval jusqu'à Bamako et de Koulikoro à Tombouctou en pinasse. Il décrit Bamako, Ségou mais surtout très longuement Djenné et Tombouctou, s'attachant aux activités économiques et culturelles, recueillant des manuscrits et rapportant une iconographie irremplacable (dont des photos du fort de Ségou, un plan et une reconstitution de l'ancienne mosquée de Djenné déjà disparue et pas encore reconstruite). Témoignage fondamental sur le Mali aux premières heures de la colonisation. Dubois reprendra (à partir du Nord) ce périple 10 ans plus tard et pourra ainsi se livrer à une évaluation des changements intervenus

Félix Dubois (1862-1945) est journaliste à l'Illustration et passionné d'Afrique. En 1890 il sera reporter dans la mission Brosselard-Faidherbe qui doit reconnaître un tracé de chemin de fer en Guinée. En 1896, le journal Le Temps envoie Dubois visiter Tombouctou; il y parvient par le fleuve Niger. Pour Le Figaro il sera de retour en 1906 par le Nord, première traversée du Sahara par un "touriste" jusqu'à Gao puis remontée du Niger jusqu'à Kabara.