Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
un noël au soudan mary morin 1

Plus de vues

  • un noël au soudan mary morin 1

GALLIENI, (Maréchal), MARY-MORIN

Un noël au Soudan

Aux Editeurs associés - Editions du Monde Moderne - Paris - 1924
album à l'italienne non paginé. Illustrations de Mary-Morin - 22,5 x 28 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X59987 livres d'occasion, plaquette brochée, à partir de: 5 à 8 jours
130,00 €
Chez Amazon
X68744 livres d'occasion, plaquette brochée, à partir de: 5 à 8 jours
50,00 €
Chez Abebooks

 

Fort Rare et très charmant album avec de belles illustrations de Mary-Morin représentant en particulier Ségou et accompagnant un court descriptif de la vie de la mission au Soudan retenue contre son grè à Nango alors qu'elle se prépare à fêter Noël 1880 avec une grande calebasse de dolo pour remplacer le champagne et trinquer avec leurs geôliers….
 
On peut penser que ces illustrations sont directement inspirées par un voyage effectué au Sénégal et au Mali par l’artiste entre 1922 et 1924, voyage qui donnera lieu en 1927 à une publication spécifique des œuvres de Mary-Morin: Au pays de Samba Diouf. Proverbes africains illustrés par l'auteur avec une présentation des frères Tharaud
Joseph Gallieni (1849-1916) passe par le Prytanée militaire de La Flèche puis Saint-Cyr. Lieutenant d'infanterie de marine il sert à la Réunion en 1871 puis en 1876 choisit le Sénégal. En 1879, le gouverneur Brière de l'Isle lui confie la mission d'étude du tracé du futur chemin de fer Médine-Bafoulabé. Le 30 janvier 1880, il quitte Saint-Louis en compagnie de Piétri, Vallières, Bayol et Tautain, remonte le Sénégal jusqu'à Bakel puis par terre arrive à Médine, repart par Bafoulabé, Kita et enfin atteint le Niger non loin de Bamako. Il sera stoppé à Nango, 35 km en amont de Ségou, où les membres de la mission resteront "en résidence surveillée" par le sultan Ahmadou pendant 11 mois. Retour à Saint-Louis le 12 mai 1881. Galliéni sera ensuite (1886-1888) commandant supérieur du Haut-Fleuve avant d'exercer son commandement en Indochine et à Madagascar.