Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DIALLO Bakary - Force-Bonté

Plus de vues

  •  DIALLO Bakary - Force-Bonté

DIALLO Bakary

Force-Bonté

Nouvelles Editions Africaines du Sénégal - NEAS (NEA) - Dakar - 1985
ISBN: 9782723610001
171 p. - 21 x 14 cm, préface de Mohamadou Kane

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X55272 ouvrage numérié format Ebook disponible sans délais
6,99 €
Chez Priceminister

 

Tout le monde en parle et personne ou presque ne l'a lu: il s'agit du ou de l'un des premiers ouvrages écrit en français par un africain. Force Bonté est édité pour la première fois en 1926 avec une préface de Jean-Richard Bloch. Le manuscrit rédigé par un ancien tirailleur sénégalais lui a été transmis par Lucie Cousturier. Ce panégéryque de la colonisation va étonner puis géner jusqu'à paraître même indécent de la part d'un indigène. Mohamadou Kane dans sa préface de 1985 nous apporte quelques explications: Force-Bonté étonne ou rebute le lecteur d'aujourd'hui. Il faut le replacer dans son véritable contexte pour en saisir toutes les significations. En 1920 Le colonialisme ne se sait pas encore mortel.. Les africains dans leur grande majorité s'accordent pour le croire fatal et établi pour l'éternité. Bakary Diallo du fond de sa brousse se trouve plongé au cœur du problème colonial .. Il joue en toute simplicité la carte de la colonisation qu'il accepte et valorise.

Lire le très intéressant article de Mélanie Bourlet publié dans les cahiers de littérature orale 73-74/2013 et consacré aux textes poétiques en peul de Bakary Diallo 

 

Bakary Diallo, de son vrai nom Boubacar Malick Diallo (Mbala, entre Podor et Dagana, 1892 - Podor,1979) est un éleveur peul qui sera recruté comme tirailleur sénégalais en 1911; blessé dans la Marne en novembre 14 il passe une longue période à l'hôpital puis se réengage volontairement et sera interprête des troupes sénégalaises en France. Il acquière la nationalité françaie en 1920 et travaille comme portier d'hotel à Monte-Carlo. Retour au Sénégal en 1928 et retraite à Podor où il sera chef de canton. Il est également auteur de nombreuses œuvres en peul reste inédites.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala