Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 HOURDE Charles-Wesley - Éloge du corps: Arts d'Afrique, d'Amérique et d'Océanie

Plus de vues

  •  HOURDE Charles-Wesley - Éloge du corps: Arts d'Afrique, d'Amérique et d'Océanie

HOURDE Charles-Wesley

Éloge du corps: Arts d'Afrique, d'Amérique et d'Océanie

5 Continents - Milan - 2019
ISBN: 9788874398997
288 p. - 24,8 x 29,2 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 65,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X73390 livres neuf et d'occasion, reliure éditeur, à partir de: 5 à 8 jours
35,00 €
Chez Priceminister
X73389 livres neuf et d'occasion, reliure éditeur, à partir de: 5 à 8 jours
34,40 €
Chez Abebooks

 Si l’histoire de la collection de Josette et Jean-Claude Weill commence par la peinture, leur quête passionnée de formes nouvelles les conduit rapidement à embrasser l’infinie diversité des arts premiers. Mûrie, au fil des décennies, sous le regard enthousiaste de leur fils Jean-Pierre, leur collection compte aujourd’hui plus de 120 œuvres de tout premier ordre, issues des arts d’Afrique, d’Océanie et des Amériques. Plusieurs grands ensembles se dessinent, reflétant l’inclination de la famille Weill pour les formes audacieuses et expressionnistes : statues dogon et tellem alliant formes géométriques et surfaces texturées, mais également figures de pouvoir kongo parées de leur charge magique. La collection fait en outre la part belle aux arts expressifs originaires du Nigeria, du Cameroun et de Mélanésie. Parmi les œuvres les plus classiques se trouvent des pièces iconiques – telles que la statue bena lulua ayant appartenu à Jacques Kerchache, la figure de reliquaire fang d’Edward Robinson ou encore le puissant bouchon de flûte biwat de la collection Lemaire –, qui témoignent tant de la sûreté du goût des Weill que du regard affûté qu’ils ont su porter sur ces arts venus d’ailleurs. Microcosme dans la collection, un important groupe d’ivoires d’un très grand raffinement constitue le tiers des œuvres rassemblées. Le présent ouvrage sera l’occasion de dévoiler cette collection parisienne nimbée de mystère, aussi remarquable que confidentielle.

 Les pièces majeures de la très riche collection d'art extra-européen de Josette et Jean Claude Weill très richement documentés par les notices de plusieurs spécialistes et enrichis par un texte de leur fils Jean-Pierre Weill sur son rapport à cette collection et ses objets.

Parmi les rédacteurs des notices accompagnant chaque objet : Viviane Baeke (Africa Museum, Tervuren), Philippe Dagen (historien et critique d’art), Jean-Paul Colleyn (anthropologue), Bertrand Goy (auteur spécialiste de la Côte d’Ivoire), Hélène Joubert (musée du quai Branly – Jacques Chirac), Hélène Leloup (historienne de l’art et antiquaire), Sean Mooney (The Rock Foundation, Houston) et Philippe Peltier (anciennement musée du quai Branly – Jacques Chirac).
Charles-Wesley Hourdé est expert, marchand et chercheur indépendant spécialisé dans les arts classiques d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique. Sa passion pour la genèse du marché l’a amené à publier plusieurs articles, en particulier sur l’ébéniste japonais Kichizô Inagaki, de même que six catalogues d’exposition, dont Passeurs de rêves (2016) qui s’intéresse à l’historique des objets extra-européens et L’Emprise des masques (2017) qui aborde les affinités qu’entretiennent certaines sculptures primitives avec les œuvres de Pablo Picasso. Sa dernière publication Galerie Pigalle : Afrique, Océanie, fruit de trois ans de recherche, a reçu le prix PILAT 2018.