Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 FUGIER Huguette - Syntaxe malgache

FUGIER Huguette

Syntaxe malgache

Peeters - Leuven (Belgique) - 1999
ISBN: 9789042907102
(Bibliothèque des cahiers de l'institut linguistique de Louvain ; 101)
253 p. - 24 x 17 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 23,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X55791 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
13,00 €
Chez Abebooks

 Le malgache, dont l'intérêt avait été signalé dès le XVIIe siècle par Flacourt, a bénéficié au XIXe siècle de remarquables travaux descriptifs, anglophones puis francophones. Il n'empêche que les grammaires produits par ces générations missionnaires doivent être reprises suivant les exigences d'une linguistique générale fortement renouvelée depuis le milieu du XXe s. De fait, plusieurs linguistes, équipes ou centres de recherche s'attachent aujourd'hui à re-saisir la langue malgache, chacun dans sa perspective théorique propre: ceci, tant à Madagascar et autour de l'Océan indien où la linguistique austronésienne trouve son lieu naturel, qu'en Europe, où la Norvège et la France entretiennent ainsi d'anciens liens culturels, et pour des raisons intrinsèquement linguistiques, de plus récente date aux USA et au Canada. Le présent ouvrage décrit l'état de langue dit malgache officiel, sur base d'un corps dont sont analysés en détail 450 énoncés, échelonnés du classique ancien à la langue commune actuelle. Une description empirique poussée définit d'abord chaque type ou classe de constituants par son domaine d'emplois, et de là, conduit à reconnaître son utilité fonctionnelle dans la construction de la phrase. Suivant cette démarche inductive, l'auteur montre comment l'énoncé grammatical malgache s'édifie jusqu'aux structures les plus complexes par un jeu d'applications successives, où interviennent des phénomènes typologiquement remarquables (voix multiples à réalisation ingénieusement économique, nom verbal avec son possesseur-agent, verbes, sériés...). Le livre offre ainsi à la fois uneLe malgache, dont l'intérêt avait été signalé dès le XVIIe siècle par Flacourt, a bénéficié au XIXe siècle de remarquables travaux descriptifs, anglophones puis francophones. Il n'empêche que les grammaires produits par ces générations missionnaires doivent être reprises suivant les exigences d'une linguistique générale fortement renouvelée depuis le milieu du XXe s. De fait, plusieurs linguistes, équipes ou centres de recherche s'attachent aujourd'hui à re-saisir la langue malgache, chacun dans sa perspective théorique propre: ceci, tant à Madagascar et autour de l'Océan indien où la linguistique austronésienne trouve son lieu naturel, qu'en Europe, où la Norvège et la France entretiennent ainsi d'anciens liens culturels, et pour des raisons intrinsèquement linguistiques, de plus récente date aux USA et au Canada. Le présent ouvrage décrit l'état de langue dit malgache officiel, sur base d'un corps dont sont analysés en détail 450 énoncés, échelonnés du classique ancien à la langue commune actuelle. Une description empirique poussée définit d'abord chaque type ou classe de constituants par son domaine d'emplois, et de là, conduit à reconnaître son utilité fonctionnelle dans la construction de la phrase. Suivant cette démarche inductive, l'auteur montre comment l'énoncé grammatical malgache s'édifie jusqu'aux structures les plus complexes par un jeu d'applications successives, où interviennent des phénomènes typologiquement remarquables (voix multiples à réalisation ingénieusement économique, nom verbal avec son possesseur-agent, verbes, sériés...). Le livre offre ainsi à la fois une syntaxe descriptive et une caractérisation typologique de cette langue perçue dans son originalité. syntaxe descriptive et une caractérisation typologique de cette langue perçue dans son originalité.

 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala