Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MATATEYOU Emmanuel (éditeur) - L'écriture du roi Njoya. Une contribution de l'Afrique à la culture de la modernité

Plus de vues

  •  MATATEYOU Emmanuel (éditeur) - L'écriture du roi Njoya. Une contribution de l'Afrique à la culture de la modernité

MATATEYOU Emmanuel (éditeur)

L'écriture du roi Njoya. Une contribution de l'Afrique à la culture de la modernité

L'Harmattan Cameroun - Paris - Yaoundé - 2015
ISBN: 9782343043524
(Littératures et savoirs)
398 p. - 24 x 15,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 41,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X67850 livre neuf, broché 5 à 8 jours
41,00 €
Chez Abebooks

 Cet ouvrage ressuscite un héritage culturel qui se présente aujourd hui comme un patrimoine national au Cameroun : l'écriture a ka u ku du roi Njoya. La guerre linguistique qui opposa l'administration coloniale française au peuple bamoun entre 1916 et 1933 s'acheva par la mort en déportation du roi Njoya, promoteur du système d'écriture de sa langue. Symbole de souveraineté intolérable en territoire soumis, ce système d'écriture autonome connut une interdiction exacerbée en pays bamoun.

 L'écriture bamoum (ou écriture shü-mom) est l'un des rares systèmes d'écriture développés en Afrique noire sans apport extérieur significatif. Elle sera développé par le roi Njoya à partir de 1894 et connaîtra plusieurs modifications avant d'arriver à son état stable peu après la 1ere guerre mondiale.

Sommaire:
- Introduction

Première partie: De la naissance de l'écriture a ka u ku et de la langue shümom
- Zachée Denis Bitjaa Kody / L'écriture du roi Njoya: un devoir de mémoire, un enjeu de civilisation, pp. 11-14,
- Idelette Dugast, M.D.W. Jeffreys / Les alphabets de Njoya, pp. 15-30,
- Claude Tardits / Etude chronohistoriqe de l'invention de l'écriture bamoun, pp. 31-44,
- Pius Ngandu Nkashama / Le Cameroun et l'expérience d'écriture du sultan Njoya, pp. 45-50,
- Bela Cyrille, Njoya Idrissou / Etude morph-stylistique de l'alfabet de Njoya, pp. 51-60,
- Idelette Dugast / La langue secrète du sultan Nloya, pp. 61-90.

Deuxlième partie : De la fonctionnalité et de la didactique de l'écriture a ka u ku
- Maurice Tatadjeu / Contribution à l'Académie du roi Njoya Ibrahim, pp. 93-98,
- Etienne Sadembouo / Quelles institutions promouvoir pour le développement de l'écriture shümom ?, pp. 99-

L'invention de Njoya dans les archives allemandes
-- Le shümom du roi Njoya, le camfranglais et la littérature camerounaise du futur
-- Plaidoyer pour la promotion de l'écriture shümom
-- Propositions didactiques pour l'enseignement-apprentissage de 1' écriture
-- Une contribution de l'Afrique à la culture de la modernité
-- L'écriture des bamoun aux sources de la créativité artistique Emmanuel Matateyou (Cameroun)
-- L'alphabet du roi Ibrahim Njoya : une contribution à la recherche-création en arts plastiques
-- Contribution du roi Njoya au développement de l'alphabétisme et de la littérature camerounaise
-- The Proverbial Philosophy of Njoya the Great
-- L'influence de la colonisation allemande sur l'écriture a ka u ku
-- Les dangers de l'écriture de Njoya pour le projet colonial allemand
-- L'écriture bamoun : une invention décisive dans l'histoire de la civilisation négroafricaine
-- Le roi Njoya, l'écriture a ka u ku ou la réfutation de la "décapitation" (1895-1933)
-- L'écriture a ka u ku, les hiéroglyphes égyptiens et la redécouverte du passé africain
-- Étude heuristique de la contribution du shümom et de l'écriture a ka u ku à la réforme des institutions traditionnelles du royaume bamoun
-- The Scientific Mapping of an African Sovereign: Njoya's Survey and Maps Reexamined Viban Ngo
Emmanuel Matateyou, natif de Foumban au Cameroun, est enseignant,universitaire et écrivain. HDR en littératures francophones, il est professeur titulaire des universités camerounaises et directeur adjoint de l'Ecole Normale Supérieure de Yaoundé
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala