Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MAMANI Abdoulaye et BERTHO Elara, PENEL Jean-Dominique (présentation et notes) - Le puits sans fond

Plus de vues

  •  MAMANI Abdoulaye et BERTHO Elara, PENEL Jean-Dominique (présentation et notes) - Le puits sans fond

MAMANI Abdoulaye et BERTHO Elara, PENEL Jean-Dominique (présentation et notes)

Le puits sans fond

L'Harmattan - Paris - 2014
ISBN: 9782343032085
(Ecrire l'Afrique)
132 p. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 14,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X61877 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
8,58 €
Chez Amazon

 Le puits sans fond retrace l'assassinat du capitaine Cazemajou et de son interprète français, Olive, à Zinder, sur ordre du sultan Ahmadou May Roumji. Comment la décision de tuer a-t-elle été prise ? Pour quels motifs plausibles ? Quels tensions et désaccords existaient aussi bien parmi les sujets du sultan que parmi les Français ? Abdoulaye Mamani propose, dans cet ouvrage, sa vision de l'affaire. 

Avec ce livre s'achève le cycle de la pénétration coloniale peint par l'auteur à travers : Sarraounia (1980) et Babemba (2014). Ces trois textes décrivent des évènements qui se déroulent sur moins d'une année : prise de Sikasso et suicide de Babemba (Babemba), le ler mai 1898 ; affaire Cazemajou (Le puits sans fond), le 5 mai 1898 ; résistance aux folies de la colonne Voulet et Chanoine en avril 1899 (Sarraounia).

 L'histoire éclairée par la fiction romanesque: Autour de l'assassinat du capitaine Cazemajou et de son interprète français, Olive, à Zinder, sur ordre du sultan Ahmadou May Roumji.

Abdoulaye Mamani (1932-1993) est un écrivain nigérien, poète et dramaturge, né à Zinder. Il sera député de sa ville natale pour le parti Sawaba en 1956. Il s'exilera à l'arrivée au pouvoir d'Hamani Dori et ne rentrera au Niger qu'en 1974… pour être emprisonné par Seyni Kountché qui lui prête des idées extrêmistes. Il sera libéré en 1980 et meurt dans un acident de voiture entre Zinder et Niamey en allant recevoir le prix Boubou Hama.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala