Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 NDEGEYA Vénérand - Répression au Burundi: journal d'un prisonnier vainqueur

NDEGEYA Vénérand

Répression au Burundi: journal d'un prisonnier vainqueur

L'Harmattan - Paris - 1993
ISBN: 9782738417527
(Mémoires africaines)
135 p. - 22 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 12,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X16456 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
4,24 €
Chez Priceminister

 L'auteur est né Hutu du Burundi. Les siens ont été à diverses reprises massacrés par l'ethnie tutsi régnante, pour avoir voulu se rebeller contre leur sort de caste inférieure. Les "événements" de 1972 marquent la mémoire collective hutu : des centaines de milliers de victimes dont le seul tort fut leur appartenance ethnique.

 
Deux solutions restaient aux Hutu : se soumettre ou s'exiler. Par centaines de milliers, riches et pauvres, ils sont devenus des réfugiés. Mais la plupart sont restés, confiants malgré tout : "Cela" ne se reproduirait plus...
L'auteur a été de ceux-là. Sa famille l'a poussé aux études parmi les Tutsi privilégiés. Mais le pouvoir n'accepte pas les intellectuels hutu surtout s'ils s'avisent de le critiquer. Il tombe donc lui aussi dans la trappe tribaliste sous de "vagues accusations", il est arrêté en 1984.
Il raconte ici son itinéraire de prisonnier avec le syndrome des victimes : il ne veut pas/ne peut pas désigner les coupables par leur nom : tribalistes Tutsi, épurateurs ethniques (de peur sans doute qu'on l'accuse à son tour d'être "tribaliste hutu" ?). Mais les discussions avec ses co-détenus et l'affrontement avec ses geôliers ont raison de la peur quasi ancestrale. Il sortira finalement vainqueur de ses bourreaux !
Libéré sans jugement mais banni de l'université et de la fonction publique, que faire sinon s'exiler ?

L'itinéraire d'un hutu dont la famille a été massacrée par les tutsi , puis qui sera emprisonné et banni de la fonction publique et qui finalement s'exilera en Tanzanie et au Canada.