Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 SIDIBE Mamady - Migrants de l'arachide. La conquête de la forêt classée de Pata. Casamance, Sénégal

Plus de vues

  •  SIDIBE Mamady - Migrants de l'arachide. La conquête de la forêt classée de Pata. Casamance, Sénégal

SIDIBE Mamady

Migrants de l'arachide. La conquête de la forêt classée de Pata. Casamance, Sénégal

IRD - Paris - 2005
ISBN: 9782709915656
(A travers champs)
304 p., cartes, ill. - 24 x 17 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 35,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X71829 ouvrage numérisé, en accès libre disponible sans délais
0,00 €
Chez IRD-Pleins Textes
X24061 livre neuf, broché 5 à 8 jours
35,50 €
Chez Amazon

Alors que les discours se sont multipliés ces dernières années sur la désaffection des paysans sénégalais envers l'arachide, la colonisation agricole d'une forêt légalement protégée en Casamance vient rappeler le lien fondamental qui les unit à cette culture.En analysant les facteurs de cet attachement à l'arachide et en mettant en évidence leurs stratégies spatiales, cet ouvrage témoigne de l'engagement des paysanneries pionnières sénégalaises à maintenir une culture dont le rôle social demeure essentiel et dont l'histoire se confond avec la leur, comme avec celle de tout un pays. Reposant sur une remarquable organisation sociale et religieuse, stratégies foncières et alliances politiques permettent aux migrants de faire triompher leur modèle d'occupation de l'espace. Dans un même temps, par la recherche de nouvelles activités, inscrites dans un territoire de mobilité et qui anticipent la fin de la terre, et par un début de dépassement des identités ethniques, ces paysans dessinent les traits d'une modernité des sociétés rurales africaines / Mamady SIDIBÉ est géographe, docteur des universités de Toulouse II - Le Mirail et Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal). Il a mené le travail d'enquête qui sous-tend cet ouvrage dans le cadre d'un programme de l'IRD. Il poursuit ses travaux - au sein de l'UMR Dynamiques rurales (Toulouse) - sur les pratiques spatiales, les espaces de vie et d'activités des individus et des groupes sociaux qui s'inscrivent dans la migration ou la mobilité. (notice éditeur)

 Alors que les discours se sont multipliés ces dernières années sur la désaffection des paysans sénégalais envers l'arachide, la colonisation agricole d'une forêt légalement protégée en Casamance vient rappeler le lien fondamental qui les unit à cette culture.

 
Ouvrage faisant suite à la thèse de doctorat en géographie préparée par Mamady Sidibé sous la direction de Bernard Charlery de la Masselière et Gora Mbodj et soutenue en 2003 à l'université Toulouse 2 sur le thème : Les Saloum-Saloum à la conquête de la forêt classée de Pata, Casamance, Sénégal : l'arachide comme vecteur d'un espace migratoire