Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 FOCCART Jacques, GAILLARD Philippe - Foccart parle: entretiens avec Philippe Gaillard. Tome I

Plus de vues

  •  FOCCART Jacques, GAILLARD Philippe - Foccart parle: entretiens avec Philippe Gaillard. Tome I

FOCCART Jacques, GAILLARD Philippe

Foccart parle: entretiens avec Philippe Gaillard. Tome I

Fayard - Jeune Afrique - Paris - 1995
ISBN: 9782213594194
(Documents)
512 p., 16 pages de photos- 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 38,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X53395 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
22,80 €
Chez Abebooks

Foccart... Vous avez bien dit Foccart? Tout à trac, un jour de novembre 1992, Béchir Ben Yahmed, le patron du groupe de presse Jeune Afrique, coupe le fil d'une conversation. " Feriez-vous un livre d'entretiens avec Jacques Foccart? me demande-t-il. Toutes affaires cessantes. Quel journaliste laisserait passer une telle occasion? Mais croyez-vous que...? Si je vous le demande, c'est que j'ai son accord. Son accord? Pour parler? Vraiment? Ecoutez, il ne voulait pas parler. Il a toujours refusé d'écrire ses Mémoires. Les rares interviews de lui qui ont été publiées n'ont d'intérêt que pour les exégètes de la langue de bois. S'il accepte aujourd'hui, c'est parce que, tout bien réfléchi, il admet que son témoignage pour l'histoire s'inscrit dans la continuité de son existence d'homme d'action. " Jacques Foccart avait posé deux conditions: ces entretiens seraient réalisés dans le secret absolu; ils ne seraient pas publiés de son vivant. La première a été respectée. La seconde a été levée, je ne peux pas dire quand, progressivement, parce qu'elle n'avait, somme toute, pas de raison profonde, et que, je crois bien, l'inquiétude de celui qui ouvrait sa mémoire, par rapport aux réactions que susciterait la publication, s'est estompée et s'est colorée de curiosité. Il me revenait donc de faire parler un muet. Je n'ai pas eu besoin de devenir orthophoniste. Le muet avait décidé de sortir de son mutisme; c'était nécessaire et suffisant. Deux entretiens, me semble-t-il, trois peut-être, ont suffi pour qu'il baisse la garde et qu'il prenne plaisir à raconter. Ph. G.

 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala