Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GAULTIER-KURHAN Caroline, Université Senghor d'Alexandrie - Le patrimoine culturel africain

Plus de vues

  •  GAULTIER-KURHAN Caroline, Université Senghor d'Alexandrie - Le patrimoine culturel africain

GAULTIER-KURHAN Caroline, Université Senghor d'Alexandrie

Le patrimoine culturel africain

Maisonneuve et Larose - Paris - 2001
ISBN: 9782706815256
409 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X42844 livres neuf et d'occasion, brochés, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
1,77 €
Chez Amazon

En ce début du XXIe siècle, la question de l'existence d'un patrimoine culturel ne se pose plus en tant que telle en Afrique. La plupart des nations ont mené des actions d'inventaire et engagé des projets de conservation.

Les politiques nationales et internationales de production se conjuguent souvent pour faire aboutir les opérations, même si les enjeux qu'elle portent ne sont pas identiques. Les unes s'adressent en priorité à la communauté nationale et doivent aider à la constitution d'une identité commune ; les autres souhaitent moins contribuer à la production d'identités spécifiques qu'atteindre une dimension universelle, et n'ont pas nécessairement les mêmes destinataires. Elles concernent d'abord les visiteurs du monde qui trouvent dans leurs voyages ces différents repères du génie humain.

Néanmoins, de nombreuses nations peinent encore à affirmer des choix politiques dans ce secteur, comme si elles n'arrivaient pas à identifier leur patrimoine culturel et s'en remettent à des interlocuteurs extérieurs pour assurer cette tâche.

L'Afrique véhicule toujours des représentations contradictoires avec la reconnaissance, à l'échelle internationale, de son importance culturelle ; et les actions de valorisation patrimoniale, telles qu'elles sont engagées, ne sauraient suffire pour rééquilibrer cette situation, d'autant que certaines mesures vont parfois à l'encontre des objectifs de réhabilitation culturelle assignés à ces politiques.

Elles demeurent en effet contrôlées par des acteurs techniques et politiques, tous formés à une même idéologie du patrimoine, qui continuent à véhiculer une conception « classique » des monuments historiques, à ne retenir que certaines formes et, par-là même, à privilégier un certain modèle de société, façonné dans la civilisation occidentale.

Les difficultés que rencontrent bon nombre de nations africaines à mettre en oeuvre des politiques dans ce domaine résultent sans doute tout autant du cadre culturel restrictif dans lequel elles sont conçues que dans le manque de moyens, sans cesse invoqué.

L'Université Senghor d'Alexandrie, est la première en Afrique à proposer un volet de formation supérieure en gestion du patrimoine équivalent aux écoles patrimoniales des pays du Nord. Se réapproprier sa culture, dépasser le Musée Colonial, écarter définitivement l'image emblématique du masque image réductrice de l'art africain, c'est très certainement réaliser une étape ultime importante d'une vraie décolonisation.

Sommaire:
1- Des patrimoines et des musées
- Pierre de Maret / Patrimoine africain: plaidoyer pour une approche plurielle, pp. 21-40,
- Neino Chaibou / Le musée National du Niger: culturel et environnement, pp. 41-66,
- Zephirin Daavo / Les patrimoines familiaux d'Abomey, pp. 67-73,
- Les patrimoines de Ouidah, pp. 73-83,
- Abdoulaye Camara / Gorée: passé, présent, futur, pp. 83-106,
- Fernando Manzambi Vuvu / Une approche multidisciplinaire pour l'étude des objets culturels dans les collections du musée du Dundu en Angola. Le cas de l'étude du penseur cokwe, pp. 107-138,
- Jean-Gilbert Jules Kouloufoua / Patrimoine en danger: le cas du Congo, pp. 139-145,
- Habib ben Younès / Les musées archéologiques en Tunisie, pp. 145-167.

II. Le patrimoine bâti
- Alain Sinou / Le patrimoine architectural et urbain en Afrique: un état des liens à l'échelle continentale, pp. 167-212,
- Mohamed Boussalh / Habitat vernaculaire en terre des vallées présahariennes du Maroc, pp. 213-228.

III. Les collections africaines hors l'Afrique
- Etienne Féau / L'art africain dans les collections publiques européennes, pp. 229-298.

IV. Trafic illicite et protection du patrimoine
- Shaje Tshuiluila / Le trafic illicite, pp; 299-321,
- Vincent Négri / La création du droit du patrimoine culturel en Afrique, pp. 312-342.

V. Patrimoine et partenariat
- Jean-Yves Marin / L'utilisation des outils du partenariat au sein de la communauté muséale et patrimoniale africaine, pp. 343-351.

VI. Patrimoine et artisanat
- Komlan Agbo / Patrimoine et artisanat au Togo, pp. 351-397.

VII. Patrimoine et développement
- Francisco ayi d'Almeida / Des musées de développement, espoir pour l'Afrique, pp. 397-406.

VIII. Patrimoine et nouvelles technologies
- Caroline Gaultier-Kurhan / Les inforoutes du patrimoine, pp. 407-409.