Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
DARBON Dominique (sous la direction de) - Le comparatisme à la croisée des chemins. Autour de l'œuvre de Jean-François Médard

Plus de vues

  • DARBON Dominique (sous la direction de) - Le comparatisme à la croisée des chemins. Autour de l'œuvre de Jean-François Médard

DARBON Dominique (sous la direction de)

Le Comparatisme à la croisée des chemins. Autour de l'œuvre de Jean-François Médard

Karthala - Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine (MSHA) - Paris - Pessac - 2010
ISBN: 9782811103996
(Hommes et sociétés)
252 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 25,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X45484 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
22,50 €
Chez Amazon

 Les travaux réunis dans cet ouvrage sont un hommage à l'homme dans toute sa complexité et dans toute la richesse de sa trajectoire personnelle ; et tout autant un hommage à une pensée, diversifiée, fructueuse, fondée sur une double posture de travail et de I modestie. L'hommage à un Homme. La diversité des intérêts de Jean-François Médard apparaît clairement à travers les contributions rassemblées ici , tout comme ne cesse de se manifester la permanence dans la pensée de Jean-François Médard, de quelques questionnements et méthodes dominantes.

Trois grandes influences participent à la formation des analyses sociales et politiques de l'auteur : l'anthropologie qui vient poser les constantes humaines et fournir les cadres de l'action ; l'histoire qui oriente les possibilités ou les préférences des acteurs qui la produisent ; la sociologie qui permet d'interpréter le jeu des acteurs au sein de ces cadres qu'ils ne cessent de renégocier et de réformer. L'histoire ou plutôt la perspective historique et de la longue durée occupent incontestablement une place essentielle dans les interprétations portées par l'auteur sur la vie sociale et politique. Tout est perçu et analysé en termes de processus et de mouvement au cours desquels toutes les actions, y compris celles qui échouent, contribuent à façonner les possibles. L'acteur dans cette perspective est ainsi déterminant, tout en étant lié aux contextes historiques particuliers auxquels il se trouve attaché et cadré par les constantes anthropologiques. Les contributions réunies ici évoquent à la fois les perspectives utilisées et les différents objets analysés par Jean-François Médard.

 Communications présentées lors du colloque: "Le Comparatisme à la croisée des chemins. Autour de l'œuvre de Jean-François Médard. Néo-patrimonialisme, corruption, gouvernement local, échange et éthique politique" qui s'est déroulé à l'IEP de Bordeaux du 29 au 31 mars 2007.

Jean-François Médard, docteur d'état en science politique, enseignant à l'Institut d'Etudes Politiques, après un long séjour aux Etats-Unis, consacrera ses recherches en bonne partie à l'Afrique: étude de l'Etat au Cameroun (il sera professeur à l'Université de Yaoundé de 1973 à 1978), analyse des entrepreneurs politiques du Kenya (où il sera directeur de 1982 à 1986 du futur IFRA), étude du phénomène du clientélisme, etc..Il disparait prématurément en 2005.

Sommaire:
- Dominique Darbon / Introduction, pp; 7-12.

Première partie: Interpréter les références et les imaginer
- Patrick Troude-Chastenet : Jacques Ellul et Jean-François Médard: affinités électives ?, pp. 15-26,
- Fred Eboko / Jean-François Médard était-il kantien , De l'éthique universelle aux problématiques africaines, pp. 27-40.

Deuxième partie: Les formes de l'échange social: néo-patrimonialisme, clientèlisme, big man et corruption
- Jean Copans / Du néo-patrimonialisme au big man: une incursion sénégalaise au XXI e siècle au regard des Cameroun et Kenya d'il y a un quart de siècle, pp. 43-58,
- Jean-Pierre Chrétien : Le big man, ancienne figure de l'histoire africaine, pp. 59-72,
- Joseph-Marie Zambo Belinga / Corruption, communautarisme, quête de notabilité et ethos social au Cameroun. Une asymétrie entre la rhétorique officielle et les pratiques du quotidien, pp. 73-86,
- René Lemarchand / Les avatars du clientélisme: économie d'affection, pp. 87-98,
- Julien Nimubona / Le masque ethnique du clientélisme politique au Burundi, pp. 99-112,
- Michel Cahen / Il n'y a pas d'Etat néo-patrimonial, pp. 113-140,
- Jean Cartier-Bresson / Le comparatisme à la croisée des chemins: la corruption entre analyse positive et analyse normative, pp. 141-154.

Troisième partie: Etatisation, institutionnalisation et démocratisation
- Jacques Palard / Le territoire, lieu de pouvoir et espace de régulation chez Jean-François Médard. Concepts, méthodes et postérité, pp. 157-174,
- Céline Thiriot / Après les transitions en Afrique, la démocratie ? De l'impasse de quelques adjectifs et les pistes ouvertes par Jean-François Médard, pp. 175-198,
- Maurice Engueleguele / Jean-François médard et l'évaluation de l'action publique dans les pays d'Afrique subsaharienne, pp. 199-218,
- Dominique Darbon / La construction de l'Etat en Afrique du Sud: projet hégémonique, stratégies d'acteurs et construction de routines, p. 219-246,
- Jean François médard / Biographie, pp. 247-250.
- Dominique Darbon est directeur du Centre d'étude d'Afrique noire de Bordeaux. Il a dirigé le PICS, CNRS Afrique du Sud (Bordeaux et Leiden) et le GDR 846 CNRS " Afrique australe " de 1996 à 1999. Il a publié de nombreux articles et dirigé plusieurs ouvrages sur l'Afrique du Sud dont, chez Karthala, La République sud-africaine et Ethnicité et nation en Afrique du Sud.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala