Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 VELASCO-GRACIET Hélène (sous la direction de) - Les tropiques des géographes

Plus de vues

  •  VELASCO-GRACIET Hélène (sous la direction de) - Les tropiques des géographes

VELASCO-GRACIET Hélène (sous la direction de)

Les tropiques des géographes

Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA) - Pessac - 2008
ISBN: 9782858923557
231 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 20,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63730 livre neuf, broché 5 à 8 jours
20,00 €
Chez Amazon

 Lorsqu'on songe aux tropiques, diverses images émergent oscillant la plupart du temps, pour les occidentaux, entre le mythe d'un paradis lointain et la réalité d'une pauvreté incommensurable. Dans ce balancement générant des sentiments mêlés et, souvent, une rhétorique paradoxale, la question de la réalité des tropiques ne se pose pas. Les tropiques, dans le sens commun, apparaissent comme un contenant géographique stable mais aux contenus ambigus. Cependant la réalité géographique des tropiques ne va pas de soi et ne possède aucune réalité naturelle; elle fut inventée peu à peu. Cette invention fut en grande partie le fait des scientifiques qui, baignant dans des contextes idéologiques spécifiques à chaque période de l'histoire, ont participé à son émergence et à son développement. Ils ont contribué par ce fait au grand partage entre l'Ici et l'Ailleurs, entre le Nous et les Autres. C'est au prisme de la culture de leurs origines que ces derniers ont mis en place les grandes catégories d'espaces dont les tropiques sont un exemple. Entrant dans le sens commun, les tropiques ont alors semblé relever de la nature. Mais, cette naturalisation et les fondements scientifiques sur lesquels elle s'est appuyée, firent, à partir des années 1980, grand bruit dans la communauté des géographes français. Le questionnement n'était et n'est toujours pas de savoir si les tropiques existent ou non, mais plutôt de comprendre les ressorts de leur invention. La révolution des tropiques a bien eu lieu et invite aujourd'hui à parler de tropicalisme comme on parle ailleurs d'orientalisme. Cet ouvrage est le résultat d'une interrogation née il y maintenant presque trente ans, une interrogation a ré-émergé ces dernières années, années de trouble et de doute remettant en question les paradigmes hérités de la modernité vieillissante. Plusieurs géographes se sont pliés à l'exercice stimulant consistant à repenser les tropiques. Cet ouvrage, tout comme le prochain consacré à la géographie du développement, est aussi un des fruits de la collaboration entre deux géographes de l'Université de Bordeaux et chercheurs au Laboratoire ARES, C. Bouquet et H. Velasco-Graciet.

 Ouvrage issu d'une réunion de géographes s'inscrivant dans une série de trois colloques organisés à l'initiative de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine par le laboratoire ADES-CNRS pour essayer de clarifier la position de la géographie française par rapport aux ambiguïtés de la discipline face à la colonisation, à la tropicalité, et au développement. Celui-ci a amené ces professionnels à repenser la notion géographique de tropiques.