Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CRUISE O'BRIEN Conor - Mission au Katanga

Plus de vues

  •  CRUISE O'BRIEN Conor - Mission au Katanga

CRUISE O'BRIEN Conor

Mission au Katanga

Plon - Paris - 1964
XIII-442 p., traduit de l'anglais par Roger Campestre et Gabrielle Rolin -

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X54030 livres d'occasion, brochés, à partir de : 5 à 8 jours
5,20 €
Chez Priceminister
X68178 livre d'occasion, broché 5 à 8 jours
20,00 €
Chez Abebooks

 

 Conor Cruise O'Brien est désigné par Hammarskjöld comme représentant spécial des Nations-Uniss pour le Katanga avec mission de veiller à l'exécution sur le terrain des résolutions votées par le Conseil de Sécurité et l'Assemblée générale visant à mettre fin, si nécessaire par la force, à la sécession katangaise. Il nous conte dans cet ouvrage, sortant du devoir habituel de réserve diplomatique, avec une grande clareté et franchise, l'histoire tragique de cet accord : les interventions militaires de l'ONU contre les mercenaires, les menaces proférées contre le personnel de l'ONU, la tournée du secrétaire général de l'ONU au Congo pour justifier les actions menées fortement critiquées par les occidentaux et la mort de ce dernier dans le crash de son avion le 18 septembre 1961 à la frontière de la Zambie. Attentat ou attaque en vol de son aéronef ont été les hypothèses les plus probables retenues.

Conor Cruise O'Brien est désigné par Hammarskjöld comme représentant des Nations-Uniss pour le Katanga avec mission de veiller à l'exécution sur le terrain des résolutions votées par le Conseil de Sécurité et l'Assemblée générale visant à mettre fin, si nécessaire par la force, à la sécession katangaise. Il nous conte dans cet ouvrage, sortant du devoir habituel de réserve diplomatique, avec une grande clareté et franchise l'histoire tragique de cet accord : les interventions militaires de l'ONU contre les mercenaires, les menaces proférées contre le personnel de l'ONU, la tournée du secrétaire général de l'ONU au Congo pour justifier les actions menées fortement critiquées par les occidentaus et la mort de ce dernier dans le crash de son avion le 18 septembre 1961 à la frontière de la Zambie. Attentat ou attaque en vol de son aéronef ont été les hypothèses les plus probables retenues.