Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 SOYINKA Wole - Les Bacchantes d'Euripide. Rite de communion

Plus de vues

  •  SOYINKA Wole - Les Bacchantes d'Euripide. Rite de communion

SOYINKA Wole

Les Bacchantes d'Euripide. Rite de communion

Silex Editions - Paris - 1989
ISBN: 9782876930094
91 p. , traduit de l'anglais par Etienne Galle - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X58210 ouvrage numérisé, format kindle disponible sans délais
5,49 €
Chez Amazon

 Les Bacchantes constitue, pour Soyinka, une pièce « clairement subversive », mais aussi une « célébration de la vie, sanglante et tumultueuse », de la mort, « de l'ordre et du chaos ». Ce « banquet prodigieux, barbare », cette manifestation clairvoyante du besoin universel de l'homme de se mesurer avec la « Nature », le grand dramaturge nigérian l'a conçu, dans son adaptation, comme une « fête communautaire », mêlant musique, danse et chant. Frappé par la ressemblance de Dionysos et d'Ogun, dieu yoruba des métaux, du vin, de la création et de la guerre, Wole Soyinka oppose au despotique Penthée (« Je veux de l'ordre »), les Bacchantes et le peuple de Thèbes, les esclaves et les paysans. Ainsi, la Ménade Agavé déchire de ses propres mains son fils Penthée. Sang versé sur la terre nourricière, qui se transforme, finalement, en vin... Ponctué de chants traditionnels de louange yorubas ainsi que d'extraits de son long poème Idanre, écrit lors d'une nuit de pèlerinage au sanctuaire d'Ogun, ce drame rituel, fort bien traduit par Etienne Galle, est un magnifique hommage à la tragédie grecque autant qu'un superbe exemple d'un dialogue des cultures, audacieux et réussi.

 Une réécriture de l'œuvre d'Euripide suivant les intuitions de la vision africaine de Soyinka qui transforme la tragédie d'un héros écrasé par le destin et les Dieux en un rite de communion de l'homme aux hommes et aux forces du monde.

Wole Soyinka est né en 1934 à Abéokuta en pays yoruba au Nigeria. Professeur de littérature, il a successivement enseigné au Nigeria, au Ghana, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis tout en écrivant tragédies et comédies, poèmes, romans et textes autobiographiques. Wole Soyinka, prix Nobel de Littérature en 1986, est devenu président du Parlement international des écrivains en 1997. Il vit aux Etats-Unis jusqu'à l'élection de Donald Trump à la suite de laquelle il déchire sa carte verte et décide de quitter ce pays pour se réinstaller au Nigeria.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala