Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CAHEN Michel - Ethnicité politique. Pour une lecture réaliste de l'identité

Plus de vues

  •  CAHEN Michel - Ethnicité politique. Pour une lecture réaliste de l'identité

CAHEN Michel

Ethnicité politique. Pour une lecture réaliste de l'identité

l'Harmattan - Paris - 2000
ISBN: 9782738426512
176 p. - 13,5 x 21,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 15,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X76145 livre neuf, broché 5 à 8 jours
15,50 €
Chez Decitre

 Dans l'après-1968, la gauche sympathisait avec les mouvements des nationalités ("nationalitaires"). Aujourd'hui règne la suspicion vis-à-vis de l'ethnicité. Mais la nation allemande a-t-elle été délégitimée par le nazisme ? Dans l'ex-Yougoslavie, les chefs de guerre représentent-ils la totalité du sentiment national serbe ? La France et l'Allemagne sont-elles deux nations si différentes : la première étant "politique" ("supérieure" ! ) et la seconde "ethnique" ("raciale" ! ) ? Pourtant, la parenté des sentiments ethno-nationaux des deux côtés du Rhin est évidente. La France est constituée par tous ceux qui se sentent français, nationaux ou citoyens. Mais la citoyenneté résume-t-elle la nationalité ? La nation, tout comme l'ethnie, est un fait de conscience socialement organisé. C'est une réalité subjective non délimitable, fruit d'un long processus historique. Les Africains n'ont pas attendu le colonialisme pour ressentir des sentiments identitaires ! Les processus auto-proclamés de "création de la nation" ont surtout été des politiques de répression des réalités ethniques et ils ont provoqué des réactions centrifuges anti-étatiques. L'Etat ne précède pas, ne crée pas la Nation ! Mais la Nation est-elle le passage obligé ? L'avenir, dans certains cas, n'est-il pas à des Etats sans Nation ? Dans d'autres cas, l'Etat-Nation est-il "dépassé" - au regard du pronostic marxien de la nation planétaire ? Les organisations de libération concilient mal les aspirations universaliste et particulariste qui existent simultanément au sein de l'individu. Les causes en remontent aux origines du mouvement ouvrier. La convergence des mouvements d'émancipation sociale et ethno-nationale est l'un des défis majeurs de la démocratie au XXIe siècle.

Michel Cahen (Strasbourg, 1953 - ) est français, historien directeur de recherche émérite au CNRS. Sa spécialité : histoire et analyse politique de l'Afrique lusophone contemporaine (et tout particulièrement le Mozambique). Chercheur au CEAN de Bordeaux en 1988, fonde en 1994 avec Christian Geffrey et Christine Messiant la revue Lusotopie. Directeur adjoint du CEAN de 2003 à 2012
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala