Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 PREVITALI Stéphane - Je me souviens de Ruben. Mon témoignage sur les maquis camerounais (1953-1970)

Plus de vues

  •  PREVITALI Stéphane - Je me souviens de Ruben. Mon témoignage sur les maquis camerounais (1953-1970)

PREVITALI Stéphane

Je me souviens de Ruben. Mon témoignage sur les maquis camerounais (1953-1970)

Karthala - Paris - 1998
ISBN: 9782865378074
(Gens du Sud)
256 p., ill. photos h.t. - 13,5 x 21,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 24,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X22223 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
83,24 €
Chez Amazon
X41394 neuf, broché 5 à 8 jours
75,00 €
Chez Priceminister

De 1953 à 1970, Stéphane Prévitali a travaillé au Cameroun, à l'époque charnière des luttes pour l'émancipation politique et des premières années de l'indépendance. Les chantiers sur lesquels il construit des ponts et des routes se trouvent dans la région bassa. C'est dans cette région qu'est fortement implantée l'Union des populations du Cameroun (l'UPC) dirigée par le leader nationaliste Ruben Um Nyobé. Après les événements graves qui secouent le Cameroun en 1955, Ruben Um Nyobé entre au maquis en région bassa. S. Prévitali a l'occasion de le rencontrer en 1956. Il suit et observe l'enchaînement des événements qui vont amener à ce jour du 13 septembre 1958 où Ruben Um Nyobé sera exécuté. Si, aujourd'hui, Stéphane Prévitali se souvient de Ruben, c'est pour raconter tout ce qu'il a vu et compris de son combat. C'est aussi pour témoigner de ce qu'était son idéal d'indépendance et de dignité pour le peuple camerounais.

 En 1956, alors qu'il travaille à contruire des routes en pays Bassa pour l'entreprise de BTP Razel, l'auteur a l'occasion de rencontrer le leader de l'Union des Populations du Cameroun (UPC) Ruben Um Nyobé entré en rebellion en 1955; il suivra ensuite son évolution jusqu'à son exécution en 1958.