Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 SAMLONG Jean-François - L'Empreinte française

Plus de vues

  •  SAMLONG Jean-François - L'Empreinte française

SAMLONG Jean-François

L'Empreinte française

Le Serpent à Plumes - Editions du Rocher - 2005
ISBN: 9782268053318
(Fiction française)
197 p. - 20,5 x 13 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X45253 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
11,68 €
Chez Amazon

Sous le prétexte du roman, l'auteur a éprouvé le besoin de revenir aux sources de son adolescence, de la raconter enfin sans fards, telle qu’il l’avait vécue, choyé qu’il fut par sa grand-mère, Man Lalie qui l’avait recueilli, alors qu’il était la proie de tous les abandons. Descendant d’un grand-père chinois, dont il a hérité les traits, Jean-François Samlong est un enfant métis élevé par sa grand-mère, une sang-mêlé, une des rares femmes qui savait lire au village, qui lui a transmis l’amour de la France, tandis qu’à l’école on lui transmettait plus précisément celui de la culture française. Car à travers le récit de sa jeunesse dans cette île de l’Océan Indien, c’est bien de cela qu’il est question au cœur de ce roman. Une île où l’expérience du métissage, de la machine à métisser, est quotidienne et a valeur d’identité, cimentée par l’empreinte historique française, et l’usage quotidien et revendiqué du Créole. Ce roman d’initiation, qui fait la part belle aux jeux de la prime adolescence et à la découverte de l’amour et de la sexualité, raconte aussi le quotidien du petit peuple de la Réunion. Ses relations avec les esprits, ses croyances, les rites immuables des lavandières, dont sa grand-mère, qui officiant au bord de la rivière, échangeait des nouvelles. L’écrivain se souvient aussi avec nostalgie de son grand-père, qui passait son temps, assis sur un pliant à se remémorer sa jeunesse en Chine. Un grand-père auquel il s’est opposé au moment de la guerre du Vietnam, chacun défendant son camp. Ce qu’il regrette évidemment aujourd’hui. Dans ce très beau livre, Jean-François Samlong dont la jeunesse fut bercée par de douces et fortes présences féminines, mais dont les géniteurs biologiques sont singulièrement absents, estime que grâce à ces présences tutélaires qui lui donnèrent le goût de continuer à vivre et d’entreprendre, son rapport aux femmes a toujours été pacifié. Un roman réussi à mettre entre toutes les mains au style éblouissant et évocateur. (notice éditeur)

Jean-François Samlong est né à la Réunion en 1949. Docteur ès lettres, chargé de mission LCR pour les collèges et lycées, romancier,essayiste et poète, il œuvre très activement au renouveau de la culture réunionnaise en français comme en créole.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala