Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MUKASONGA Scholastique - L'iguifou. Nouvelles rwandaises

Plus de vues

  •  MUKASONGA Scholastique - L'iguifou. Nouvelles rwandaises

MUKASONGA Scholastique

L'iguifou. Nouvelles rwandaises

Gallimard - Paris - 2015
ISBN: 9782070466986
(Folio)
160 p. - 10,8 x 17,7 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 6,90 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63223 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
2,76 €
Chez Amazon
X71142 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
1,80 €
Chez Priceminister

 L'Iguifou (« igifu » selon la graphie rwandaise), c'est le ventre insatiable, la faim, qui tenaille les déplacés tutsi de Nyamata en proie à la famine et conduit Colomba aux portes lumineuses de la mort... Mais à Nyamata, il y a aussi la peur qui accompagne les enfants jusque sur les bancs de l'école et qui, bien loin du Rwanda, s'attache encore aux pas de l'exilée comme une ombre maléfique... Kalisa, lui, conduit ses fantômes de vaches dans les prairies du souvenir et des regrets, là où autrefois les bergers poètes célébraient la gloire des généreux mammifères... Or, en ces temps de malheur, il n'y avait pas de plus grand malheur pour une jeune fille tutsi que d'être belle, c'est sa beauté qui vouera Helena à son tragique destin... Après le génocide, ne reste que la quête du deuil impossible, deuil désiré et refusé, car c'est auprès des morts qu'il faut puiser la force de survivre. 

L'écriture sereine de Scholastique Mukasonga, empreinte de poésie et d'humour, gravite inlassablement autour de l'indicible, l'astre noir du génocide.

 L'écriture sereine de Scholastique Mukasonga, empreinte de poésie et d'humour, gravite inlassablement autour de l'indicible, l'astre noir du génocide.

Scholastique Mukasonga, née au Rwanda, vit et travaille en Basse-Normandie. Son premier ouvrage, Inyenzi ou les Cafards, a obtenu la reconnaissance de la critique et a touché un large public ; le deuxième, La femme aux pieds nus, a figuré dans la sélection de printemps du Renaudot 2008 et a remporté le prix Seligrnann 2008 "contre le racisme, l'injustice et l'intolérance" ; le troisième, L'Iguifou, a été couronné par le prix Renaissance de la nouvelle 2011 et le prix Paul Bonrdarie 2011 décerné par l'académie des Sciences dOutre-mer ; et le quatrième, Notre-Dame du Nil, a obtenu trois prix : le prix Ahmadou Kourouma décerné par le Salon international du livre et de la presse de Genève, le prix Océans France 0, et le prix Renaudot 2012.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala