Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 JAFFRE Yannick, OLIVIER DE SARDAN Jean-Pierre - La construction sociale des maladies, les entités nosologiques populaires en Afrique de l'Ouest

Plus de vues

  •  JAFFRE Yannick, OLIVIER DE SARDAN Jean-Pierre - La construction sociale des maladies, les entités nosologiques populaires en Afrique de l'Ouest

JAFFRE Yannick, OLIVIER DE SARDAN Jean-Pierre (sous la direction de)

La construction sociale des maladies, les entités nosologiques populaires en Afrique de l'Ouest

PUF - Paris - 1999
ISBN: 213050230X
(Les champs de la santé)
376 p. - 22 x 15 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X50538 ouvrage numérisé, en libre accès disponible sans délais
0,00 €
Chez IRD-Pleins Textes

Pour la première fois, les représentations populaires d'un certain nombre de maladies en Afrique de l'Ouest, parmi les plus courantes, ont été étudiées de façon minutieuse et coordonnée, en s'intéressant aux processus sémiologiques, cognitifs et empiriques à l'oeuvre. D'un côté les principales entités nosologiques internes présentes dans une douzaine de cultures (bambara, peule, hausa, songhay-zarma, etc. ) sont décrites en détail : chacune est spécifique, mais à travers quelques logiques semblables de construction, on voit se dessiner un air de famille dans les interprétations culturelles des troubles d'un corps " crypté. De l'autre côté, un panorama est proposé de quelques " maladies " regroupant des symptômes au contraire directement lisibles ou visibles (comme la maladie de l'oiseau) et dont les représentations sont fortement analogues dans les diverses cultures considérées. Cet ouvrage est issu d'un programme de recherche collectif commencé sept ans auparavant. Il repose sur des exigences méthodologiques partagées en termes de compétence linguistique (les auteurs parlent les langues locales) et de connaissance du milieu (tous ont fait de l'enquête de terrain prolongée). Mais aussi sur des choix théoriques communs ; le respect des variantes et des incohérences (et le refus des systématisations excessives), l'attention portée aux micro-changements (et le refus d'une ethnologie passéiste), un comparatisme de proximité (et le refus des survols superficiels). Enfin, quelques pistes interprétatives de portée plus générale sont esquissées, comme la notion de module pour exprimer les agencements des représentations populaires des maladies, ou celle de dispositif pour rendre compte des bases objectives qui influent sur leur construction.

Sommaire:
- Jean-Pierre Olivier de Sardan / Introduction, pp. 7-12.

Première partie: LES REPRESENTATIONS POPULAIRES DES MALADIES ET LEURS CONTRAINTES
- Jean-Pierre Olivier de Sardan / Les représentations des maladies : des modules ?, pp. 15-40,
- Y. Jaffré / La maladie et ses dispositifs, pp. 41-68.

Deuxième partie: LE CORPS CRYPTE : LES ENTITES NOSOLOGIQUES POPULAIRES INTERNES
- Jean-Pierre Olivier de Sardan / Les entités nosologiques populires internes: Quelques logiques représentationnelles, pp. 71-88,
- Y. Diallo / Suma : la représentation complexe d'une maladie susu banale, pp. 89-114,
- S. Bouvier / Du ventre à la tête : représentations de trois " entités mouvantes " à Timba, Fouta-Djalon, pp. 115-138,
- F. Le Marcis / Keefi, une maladie peule, pp. 139-154,
- Y. Jaffré / Sayi, pp. 155-170,
- S. Tinta / Ce que les Dogons appellent gamma, pp. 171-186,
- F. Ouattara / Kaliya, une entité nosologique du changement social chez les paysans senufo du Burkina-Faso ?, pp. 187-206,
- Chiara Alfieri / Kooko : une entité nosologique populaire de la modernité (Burkina-Faso), pp. 207-226,
- M. Yaogo / Les maladies du ventre et du bas-ventre en bisa et en moore, Burkina-Faso, pp. 227-248,
- Jean-Pierre Olivier de Sardan / Les représentations fluides et prosaïques de weyno et yeyni , pp. 249-272,
- A. Souley / Trois entités hausa parentes : zahi, sanyi et shawara, pp. 273-290.

Troisième partie: LE CORPS VISIBLE : QUELQUES COMPARAISONS OUEST-AFRICAINES
- Y. Jaffré / La maladie de la fontanelle, pp. 293-304,
- D. Bonnet / Les différents registres interprétatifs de la maladie de l'oiseau, pp. 305-320,
- Y. Jaffré / Des maladies sur et sous la peau, pp. 321-336,
- Yannick Jaffré / La visibilité des maladies des yeux, pp. 337-358.

- Yannick Jaffré / Conclusion, pp. 359-370.
Yannick Jaffré, ancien maître de conférence à la Faculté de médecine du Mali, après une vingtaine d'années de pratique en Afrique dans les domaines du développement et de la recherche anthropologique, a rejoint le laboratoire en sciences sociales du SHADYC (EHESS-CNRS, Marseille), où il collabore à la formation doctorale, notamment en anthropologie de la santé. Il est aussi chercheur associé à l'UR de socio-anthropologie de la santé de l'IRD. Parmi de nombreuses publications, il a co-dirigé avec
J.-P. Olivier de Sardan La construction sociale des maladies. Les entités nosologiques populaires en Afrique de l'Ouest (PUF).
Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d'études à l'EHESS, directeur de recherche au CNRS mis à disposition de l'IRD et membre du SHADYC (EHESS-CNRS, Marseille), est actuellement en poste à Niamey, dans un laboratoire nigérien de sciences sociales, le LASDEL, dont il est un des fondateurs. Il a publié, entre autres ouvrages, Anthropologie et développement (Karthala), et a co-dirigé, avec T. Bierschenk et J.-P. Chauveau, Courtiers en développement. Les villages africains en quête de projets (Karthala)
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala