Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DJANGRANG Nimrod Bena dit NIMROD - La Nouvelle Chose française. Commerce de l'imagination Vol.1

Plus de vues

  •  DJANGRANG Nimrod Bena dit NIMROD - La Nouvelle Chose française. Commerce de l'imagination Vol.1

NIMROD ou DJANGRANG Nimrod Bena

La Nouvelle Chose française. Commerce de l'imagination Vol.1

Actes Sud - Arles - 2008
ISBN: 9782742771868
128 p. - 22 x 11,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 16,30 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X43524 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
9,71 €
Chez Amazon

 "Comment endosser la posture d'un écrivain qui, a priori, devrait être présenté comme étant dépourvu de lecteurs, de critiques, de journaux, de machines éditoriales et, d'une certaine façon, d'appartenance nationale ? Telle est la situation de l'écrivain africain de langue française. L'exil est son essence, à l'image de la littérature où il s'inscrit, née sur les quais de la Seine, à l'ombre de la Sorbonne, dans les années 1930. La Nouvelle Chose française est le manifeste de ce paradoxe. Senghor est celui qui l'a bien compris, qui, sachant que nous n'aurons pas avant quelques siècles le lectorat, l'économie culturelle nécessaire à l'épanouissement de nos écrivains et de notre littérature, invente la francophonie. Les essais réunis dans ce volume sont pour moi l'occasion d'analyser mon statut d'écrivain exilé pour tenter de comprendre ce dont il retourne quand on écrit loin de chez soi, avec des lecteurs et des critiques étrangers à l'univers de notre création. Traduire des imaginaires et des histoires " d'outre-ciel " dans la langue de Rabelais n'est pas une mince prouesse quand on est sénégalais ou tchadien, mais les frontières du français sont plus vastes que celles de l'hexagone." Tels sont les mots de Nimrod, qui propose dans ce livre une profonde réflexion sur l'essence de l'exil, le territoire de l'imagination et les frontières de la langue pour un écrivain.

Né en 1959 au Tchad, Nimrod est poète, romancier, essayiste et animateur de revue. Il est philosophe de formation. Le poète Léopold Sédar Senghor est l'un des écrivains négro-africains dont il se sent le plus proche. Nimrod a reçu le prix de la Vocation, le prix Louis Labé et la Bourse Thyde Monniere et de la Société des Gens de Lettres. Il a enseigné en qualité de professeur visiteur à l'université du Michigan (Ann Arbor) à l'automne 2006. Aux éditions Actes Sud, il est l'auteur de quatre romans, Les Jambes d'Alice (2001 et Babel 2008), Le Départ (2005), Le Bal des Princes (2008), et L'Or des rivières (2010), ainsi qu'un recueil d'essais La Nouvelle Chose française (2008). Aux éditions Actes Sud Junior, Aimé Césaire : Non à l'humiliation est le troisième titre de Nimrod dans la collection Ceux qui ont dit non, après Rosa Parks : Non à la discrimination raciale, et une nouvelle dans le recueil Non à l'individualisme.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala