Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DIOP Momar Coumba (sous la direction de) - Le Sénégal sous Abdoulaye Wade. Le Sopi à l'épreuve du pouvoir

Plus de vues

  •  DIOP Momar Coumba (sous la direction de) - Le Sénégal sous Abdoulaye Wade. Le Sopi à l'épreuve du pouvoir

DIOP Momar Coumba (sous la direction de)

Le Sénégal sous Abdoulaye Wade. Le Sopi à l'épreuve du pouvoir

Karthala - Paris - 2013
ISBN: 9782811109608
(Hommes et sociétés)
840 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 42,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X70960 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
30,00 €
Chez Abebooks
X60391 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
25,00 €
Chez Priceminister

 Ce volume fait suite à celui consacré aux institutions et politiques publiques pendant les deux mandats présidentiels d’Abdoulaye Wade publié précédemment par le même éditeur. Il s’inscrit dans la continuité de la réflexion entreprise, depuis la fin des années 1980, sous la direction de Momar-Coumba Diop, pour documenter les trajectoires de l’État sénégalais et de ses relations avec la société. Cet ouvrage examine le rôle joué par Abdoulaye Wade à l’intérieur du « cycle senghorien » qui a dominé la vie du Sénégal depuis 1960. Il propose des outils d’analyse permettant de décrypter le projet hégémonique d’Abdoulaye Wade, en analysant aussi bien ses relations avec la confrérie mouride que les initiatives destinées à ramener la paix en Casamance.

 
Dévoilant les logiques à l’oeuvre dans les syndicats, les partis politiques, les confréries religieuses, les mouvements citoyens, la presse, cet ouvrage collectif rend compte, sur la base de données inédites, des changements identifiés dans les systèmes de valeurs, les itinéraires et les protocoles d’enrichissement ou d’accumulation de pouvoir. Grâce à des approches novatrices, il aborde les recompositions qui s’expriment à travers la musique, les associations, les migrations internationales, la coopération sud-sud, les usages des TIC ou le football. Les livres consacrés au président Wade et à sa gouvernance sont également examinés avec attention et le rôle du griot dans le système de propagande officielle est analysé de manière originale.
 
Ce volume aborde, ensuite, les réactions populaires aux défaillances ou aux dérives du pouvoir central, et les autres formes de résistance au régime du Sopi. Il insiste, enfin, sur le rôle des Assises nationales dans l’émergence et la consolidation du mouvement de contestation qui a mis un terme au régime d’Abdoulaye Wade.
 
Cet ouvrage représente la première tentative d’envergure d’histoire économique, sociale et culturelle de la période considérée. Rédigé dans un style serein, il constitue, avec le précédent, un précieux outil de référence pour ceux qui s’intéressent, à des degrés divers, à la construction de l’avenir du Sénégal.
Sommaire:
Momar-Coumba Diop, À la mémoire de Donal Cruise O’Brien (1941-2012). Une figure majeure de la recherche sur le Sénégal contemporain

Momar-Coumba Diop, Remerciements

- Mamadou Diouf / Préface, Abdoulaye Wade et le régime libéral à l’examen. Réalisations, mirages et abus d’une alternance démocratique,
- Momar-Coumba Diop / Avant-propos, Penser le Sénégal contemporain. Objectifs, trajectoires et perspectives d’un programme de recherches,

- Momar-Coumba Diop / Introduction, État, pouvoirs et société. Essai sur les trajectoires du Sénégal contemporain,

I. Pathé Diagne / Abdoulaye Wade ou la fin du cycle senghorien,
II. Sheldon Gellar / The Rise of Citizen Movements and the Consolidation of Democracy under the Abdoulaye Wade Regime (2000-2012),
III. Ousseynou Faye / La violence au temps du sopi,
IV. Aminata Diaw / De “l’éthique” de la jouissance à l’éthique de la res publica. Le sopi à l’épreuve de la citoyenneté,
V. Jean-Claude Marut / Wade et la Casamance. Un échec paradoxal,
VI. Paul Diédhiou / La gestion du conflit de Casamance. Abdoulaye Wade et la “tradition” joola,
VII. Mohamed Lamine Manga / La Casamance sous Abdoulaye Wade. L’échec d’une paix annoncée,
VIII. Cheikh Anta Babou / Entre Dieu et César. Abdoulaye Wade, la Mouridiyya et le pouvoir,
IX . Alioune Badara Diop / Le “prophète du sopi” et l’électorat haalpulaar. Une histoire d’amour tardive qui finit mal,
X. Abdoulaye Gueye / Du piédestal au pilori. Abdoulaye Wade dans la littérature sénégalaise,
XI. Aminata Sall / Abdoulaye Wade et ses projets pour les femmes. Entre parité et financement des associations,
XII. Ibrahima Sarr / Du héros au patriarche bâtisseur. Évolution et rupture dans la construction de l’image d’Abdoulaye Wade,
XIII. El Hadji Omar Diop / L’opposition sous la présidence d’Abdoulaye Wade. Entre regroupements, cooptation et répression,
XIV. Alfred Inis Ndiaye / L'action collective protestataire (1996-2004),
XV. Mountaga Diagne / Cambérène : lieu sacré et espace-refuge. Le capital social des mouvements associatifs layennes,
XVI. Sadio Ba Gning / Touba, le paradis fiscal piégé,
XVII. Abdourahmane Seck / La “production” du Sénégal postcolonial. Un tournant entre “temps des banlieues” ou “islam du temps” ?,
XVIII. Aly Tandian / L’an 2000 : un rendez-vous crucial pour la jeunesse sénégalaise ? Entre espoirs et désillusion,
XIX. Abdoulaye Niang / Le mouvement hip hop au Sénégal. Des marges à une légitimité sociale montante,
XX. Ndiaga Loum / Les médias sous Abdoulaye Wade. Entre contrôle et défiance,
XXI. Moussa Paye / La presse et les lobbies dans le nouveau désordre de l’information,
XXII. Carlos Bajo Erro / Les soleils de la citoyenneté numérique. Participation sociale et politique pendant l’élection présidentielle de 2012,
XXIII. Mamadou Ndiaye / La presse en ligne au Sénégal. Nécessité économique ou sentinelle démocratique ?,
XXIV. Mamadou Koumé/ L’équipe nationale de football. De la faste période aofienne aux échecs des années 2000,
XXV. Hannah Cross / Globalisation du marché du travail, frontières et migrations à partir du Sénégal,
XXVI. Gaye Daffé / L’exode des cerveaux au Sénégal. Le dilemme de l’accumulation du capital humain,
XXVII. Artur Colom-Jaén / La coopération Sud-Sud au Sénégal : de réelles opportunités de développement ?,
XXVIII. Alexis Campal / L’institution municipale : la communalisation comme stratégie de développement du territoire,
XIX. Ibrahima Sarr / Abdoulaye Mbaye Pèkh, le “griot de l’alternance”,
XXX. Pape et Cheikh, Góor gi, dolli ñu.
Momar-Coumba Diop est chercheur à l’Institut fondamental d’Afrique noire Cheikh Anta Diop (IFAN, Dakar, Sénégal). Il a dirigé lui-même ou coédité une dizaine d’ouvrages qui portent sur les relations entre l’État et la société au Sénégal. Il a mis en place à Dakar, en 2004, le Centre de recherches sur les politiques sociales (Crepos) et a publié plusieurs thèses de jeunes chercheurs dans le cadre d’un partenariat avec Karthala.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala