Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 EINSTEIN Carl - Les arts de l'Afrique

Plus de vues

  •  EINSTEIN Carl - Les arts de l'Afrique

EINSTEIN Carl

Les arts de l'Afrique

Jacqueline Chambon - Paris - 2015
ISBN: 9782330050610
(Rayon Art)
330 p., présentation et traduction par Liliane Meffre, commentaires de Jean-Louis Paudrat - 22,4 x 14,4 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 24,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X65569 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
19,99 €
Chez Amazon

 Théoricien majeur de l'art moderne, Carl Einstein fut aussi le découvreur de l'art africain, le premier à l'analyser sur le plan formel. Ce faisant, il modifia le regard posé par les Occidentaux sur ces objets en provenance d'Afrique et leur conféra un statut d'art à part entière, en phase avec les cubistes à la recherche de solutions de formulation de l'espace. Cet ouvrage a pour but d'offrir aux lecteurs tous les textes publiés par Carl Einstein sur les arts africains tant en allemand qu'en français, aussi bien en Allemagne qu'en France. Ont été traduits les deux célèbres ouvrages Negerplastik (1915) et Afrikanische Plastik (1921) ainsi que l'article «Exotische Kunst». Les autres écrits avaient été publiés en français dans les revues Documents (cofondée par Carl Einstein, Georges Bataille et Michel Leiris en 1929) et Cahiers d'art. Tous les textes sont ici accompagnés de leurs illustrations d'origine. Ils ont été traduits, annotés et présentés par des spécialistes de l'oeuvre de Carl Einstein et des arts de l'Afrique.

Carl Einstein, neveu d'Albet Einstein, est né en 1885, à Neuwied, dans une famille juive allemande. Engagé dès le début du XXe siècle dans, les avant-gardes artistiques et littéraires par son oeuvre d'écrivain, ses amitiés et sa réflexion théorique, il exerça une médiation culturelle de premier plan entre la France et l'Allemagne. En 1928, il choisit de s'installer définitivement à Paris. Il s'engage en 1936 comme «combattant de la liberté» dans la guerre d'Espagne. De retour en France, il est arrêté et emprisonné au printemps 1940. Relâché, mais pris au piège de ses engagements politiques précédents et de sa désespérance, il se suicide en se jetant dans le gave de Pau en juillet 1940. Déjà paru chez Jacqueline Chambon : L'Art du XXe siècle (2011).
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala