Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 HOLL Augustin F. C., BOCOUM Hamady - Les traditions mégalithiques de Sénégambie

Plus de vues

  •  HOLL Augustin F. C., BOCOUM Hamady - Les traditions mégalithiques de Sénégambie

HOLL Augustin F. C., BOCOUM Hamady

Les traditions mégalithiques de Sénégambie

Errance Editions - Paris - 2014
ISBN: 9782877725354
(Hespérides)
152 p. - 23,9 x 13,8 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 29,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X67274 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
28,99 €
Chez Abebooks
X67273 livre d'occasion, broché 5 à 8 jours
28,99 €
Chez Priceminister

 Les monuments mégalithiques de la Sénégambie répartis entre le Sénégal et la Gambie se retrouvent dans l'extrémité occidentale de l'Afrique de l'Ouest. Les fleuves Gambie et Saloum marquent les limites méridionale et septentrionale de cette aire mégalithique qui s'étend sur 120-150 km nord-sud et 250 km est-ouest, de Tambacounda à Kaolack. Les sites mégalithiques s'étalent sur environ 33 000 kilomètres carrés, répartis en grappes le long des cours d'eau. Les traditions mégalithiques de Sénégambie apparaissent comme suspendues dans un espace socioculturel mystérieux. Aucune des communautés actuelles - Manding, Diola, Wolof, Sérèr, etc - réparties sur l'ensemble de l'aire mégalithique ne revendique l'héritage culturel représenté par ces monuments. C'est comme si les collectivités des bâtisseurs de mégalithes s'étaient éclipsées de l'histoire sans descendance. Les similitudes morpho-métriques entre un petit échantillon de squelettes extraits des fouilles de Tiékène-Boussoura, Sine Ngayène, Saré Diouldé, Kodiam, Mbolop Tobé et les populations wolof et sérèr suggèrent néanmoins une certaine continuité génétique. Quelles sont les raisons de cette coupure historique radicale ' Ces monuments ont surpris puis fasciné des générations d'archéologues et de chercheurs amateurs pendant la période coloniale. Le capitaine Duchemin et le docteur Jouenne ont été de ces pionniers sur les traces des bâtisseurs de mégalithes. Cet ouvrage propose une excursion à travers l'oeuvre multiforme de tous ceux qui ont contribué à la réappropriation de cette merveilleuse culture qui, pour ne nous avoir pas dit ce qu'elle était devenue, nous invite encore et toujours au rêve, à l'exégèse et à la créativité.

Sommaire:
SCENES DE TERRAIN
- Eléments d'histoire intellectuelle
- Archéologie des monuments mégalithiques

SINE-NGAYENE
- Les cercles à monolithes
- Ker Batch et Wassu
- Tiékène Boussoura

NGAYENE II
- Nouvelles perspectives

SANTHIOU-NGAYENE
- Les mégalithes comme patrimoine
- Augustin Holl est professeur à l'université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense.

- Hamady Bocoum est directeur du Patrimoine culturel au ministère sénégalais de la Culture, directeur de l'Institut fondamental de l'Afrique noire (IFAN - Cheikh-Anta-Diop), et professeur à l'université Cheikh Anta-Diop de Dakar. Il a dirigé plusieurs projets de recherches archéologiques dans la moyenne vallée du Sénégal (Gangel-Sule, Loumbol Amar, Sincaan, Sincu-Bara, etc). Il est Directeur du Musée des civilisations noires à Dakar (Sénégal)
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala