Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 LAYE Barnabé (ou LALEYE Barnabé) - Mangalor

Plus de vues

  •  LAYE Barnabé (ou LALEYE Barnabé) - Mangalor

LAYE Barnabé (ou LALEYE Barnabé)

Mangalor

Seghers - Paris - 1989
(Chemins d'identité)
245 p. - 19,5 x 14,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X2840 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
1,07 €
Chez Amazon
X696 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
3,53 €
Chez Abebooks

 L’histoire commence dans le Sahel. La sécheresse est impitoyable et les hommes partent avec le troupeau vers les pâturages du Sud. Ils ne reviendront plus. Les femmes peules, les femmes bellahs, les femmes touaregs, sortent de la tente à leur tour. Elles entament une longue marche vers Mangalor, la ville au bord de la mer. Tandis qu’elles cheminent, que se passe-t-il à Mangalor ? Dans cette cité africaine, une seule question domine l’actualité : « Mathias, le fossoyeur, va-t-il devenir directeur général des Pompes Funèbres ? » Une question de taille, car, dans ce pays qui se meurt au soleil, l’entreprise connaît un essor prodigieux. Le journaliste Philippe Prébot arrive alors de Paris. C’est l’ami de Mathias, il l’avait connu quand celui-ci était fossoyeur au cimetière du Père Lachaise. L’aventure commence : il va assister aux étapes de la conquête du pouvoir par l’employé des Pompes Funèbres. Maintenant il faut marcher avec les femmes du désert, flâner avec le peuple de Mangalor, suivre Mathias dans ses virées nocturnes. Le merveilleux côtoie le cynique, les traditions se heurtent à la soif du pouvoir. La séduction et les plaisirs se mêlent dans un ballet joyeux et sauvage.

 Grand prix littéraire des Hôpitaux de Paris 1990

Barnabé Laleye (1941, Porto-Novo), de son nom de plume Barnabé Laye, est un écrivain, romancier et poète béninois qui exercera parallèlement la profession de médecin.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala