Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BOUILLON Antoine, (sous la direction de) - Immigration africaine en Afrique du Sud. Les migrants francophones des années 90

Plus de vues

  •  BOUILLON Antoine, (sous la direction de) - Immigration africaine en Afrique du Sud. Les migrants francophones des années 90

BOUILLON Antoine, (sous la direction de)

Immigration africaine en Afrique du Sud. Les migrants francophones des années 90

Karthala - IFAS - Paris - 1998
ISBN: 9782865378852
(Hommes et sociétés)
248 p., pl.phot.h.t. - 16 x 24 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 26,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X42001 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
6,70 €
Chez Amazon
X41618 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
6,70 €
Chez Abebooks

 Depuis l'abolition de l'apartheid et l'ouverture de sa transition démocratique, l'Afrique du Sud attire nombre d'étrangers, en particulier des milliers de migrants africains en provenance de l'ensemble du continent, et entre autres de ses pays " francophones ". L'arrivée de ces ressortissants de " l'autre Afrique " et le gonflement des flux des migrants issus des pays de la région, sources " traditionnelles " de l'immigration en Afrique du Sud, suscitent des sentiments d'hostilité générale : considérés comme des intrus venant profiter indûment des fruits d'une libération si chèrement acquise, assimilés dans leur ensemble à des " immigrants illégaux ", objets d'une répression policière appuyée sur une législation toujours largement héritée de l'apartheid, les migrants d'Afrique australe, centrale, occidentale et orientale, et encore d'Afrique du Nord, sont en passe de jouer les boucs émissaires des frustrations engendrées par les limites de la transition. Cette première enquête, aux prétentions encore largement exploratoires, s'efforce de restituer le phénomène de cette (im)migration dans l'ensemble de ses dimensions, en le resituant dans son contexte historique, social et politique englobant, et de rendre compte de l'expérience de ces migrants. Cet aperçu suffit cependant à saisir la portée critique du phénomène de cette immigration africaine " continentale ", à la fois comme facteur du développement économique et de la réintégration de l'Afrique du Sud au reste du continent, et comme enjeu de la construction d'une démocratie fondée, à rebours de l'apartheid, sur les droits de l'homme. Ce livre est le fruit d'un premier programme de recherche sur cette immigration africaine " continentale " (par opposition à l'immigration d'origine régionale) et " francophone ", coordonné dans le cadre de l'Institut français d'Afrique du Sud par Antoine Bouillon. Il rassemble des travaux menés par des chercheurs africains, sud-africains et français : Denis Kadima, Alan Morris, AbdouMaliq Simone et Cécile Vigouroux.

L'Afrique du Sud alternative à l'Europe pour les migrants d'Afrique francophone ? Ces migrants nombreux depuis le début des années 90 sont dans l'ensemble mal accueillis et considérés comme venant récolter des fruits d'une lutte menée par d'autre. Ils représentent cependant un facteur important de la réintégration de l'Afrique du Sud au sein du continent africain

Sommaire:
- Antoine Bouillon / Introduction, pp. 5-12.
- Antoine Bouillon / Migrants africains "continentaux" et francophones en Afrique du Sud. Un aperçu d'ensemble, pp. 13-74,
- Alan Morris / Xénophobie à Johannesburg. L'expérience des Congolais et des Nigérians, pp. 75-102,
- Denis Kadima / Motivations à l'émigration et activités économiques des immigrés congolais (RDC) en Afrique du Sud, pp. 103-124,
- Antoine Bouillon / Immigrés africains francophones et Sud-Africains. Langues, images et relations, pp. 125-170,
- Cécile B. Vigouroux / "J'ai trop de langues dans ma tête". Enquête sur les pratiques et les représentations linguistiques des migrants africains francophones de la ville du Cap, pp. 171-198,
- AbdouMaliq Simone / Les migrations africaines et le devenir de Johannesburg, pp. 199-230,
- Antoine Bouillon / Conclusions, pp; 231-235.
Socio-anthropologue, Antoine Bouillon fut co-fondateur et président du Mouvement Anti-Apartheid français, et journaliste spécialisé sur l'Afrique australe. Il a mené de nombreuses recherches sur la société sud-africaine et, particulièrement, sur les questions urbaines et de migration internationale dans l'Afrique du Sud post-apartheid.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala