Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MEAUX Antoine de - Charles de Foucauld, explorateur fraternel

Plus de vues

  •  MEAUX Antoine de - Charles de Foucauld, explorateur fraternel
  •  MEAUX Antoine de - Charles de Foucauld, explorateur fraternel

FOUCAULD Charles de, MEAUX Antoine de (Textes choisis et présentés par)

Charles de Foucauld, explorateur fraternel

Points - Paris - 2008
ISBN: 9782757809051
(Points - Sagesse)
96 p. - 10,8 x 17,8 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 5,10 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X45026 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
1,11 €
Chez Amazon

« La dernière place est une chose dont je ne suis pas détaché… » Charles de Foucauld Converti au retour d’une expédition au Maroc, Charles de Foucauld (1858-1916), qui avait été un jeune militaire indiscipliné et jouisseur, ne cessa de rechercher le visage du Bien-Aimé. Pèlerin de Terre sainte, trappiste, domestique de couvent, puis ermite au Sahara, il resta toujours fidèle au Christ de Nazareth, cherchant auprès des musulmans à devenir un « évangile vivant ». Adorant le saint sacrement et pratiquant la charité fraternelle, il vécut de travail manuel et de prière, dans la splendeur terrible du désert. Très souvent, il avait médité cette parole de Jésus : « Si le grain de blé jeté en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. » Il mourut assassiné par un pillard, devant son ermitage. Cette anthologie tente de reconstituer le Journal de route de celui qui ne cessa jamais d’être un explorateur ; elle se veut aussi une sorte de manuel pratique, à l’intention de ceux qui veulent découvrir la spiritualité d’un apôtre pour notre temps.

 - Charles de Foucauld (1858-1916) est né à Strasbourg, études au lycée de Nancy, puis Saint-Cyr et Saumur (sans y briller particulièrement sauf ar son indiscipline). Envoyé en Algérie en 1881 il y participe aux campagnes militaires dans le sud-oranais. Découverte du désert et de l'Islam; Foucauld quitte l'armée et décide d'organiser un grand voyage au Maroc, déguisé en marchand juif et accompagné par le rabbin Mardochée (3000 km parcourus, plus de 2000 km d'itinéraires nouveaux relevés et une masse enorme d'informations recueillies). Reçoit la médaille d'or de la Société de géographie en 1885. Il voyage en 1885-86 dans les oasis du sud algérien et se lie d'amitié avec des officiers méharistes. Entre dans les ordres en 1887 et s'installe en 1901 à Beni Abbès. Renoue avec Laperrine qu'il a connu à Saint-Cyr et Saumur et participe en 1904 à une tournée de pacification dans les tribus touarègues (avec Laperrine et Nieger). En 1905 se joint à la misson Etiennet (étude du tracé d'un télégraphe transsaharien) et l'amenokal Moussa Ag Amastane ayant promis de protéger le "chrétien", ce dernier s'établit à Tamanrasset . Il établira bientôt un ermitage en altitude au sommet de l'Assekrem (2700 m). Il y travaillera (apostolat et études scientifiques) pendant 10 ans et sera assassiné par un parti touareg en 1916.

Antoine de Meaux est écrivain et documentariste. Il a déjà publié L'Ultime désert : vie et mort de Michel Vieuchange (Phébus, 2001), biographie d'un aristocrate aventurier et mystique qui, comme Charles de Foucauld, quitta tout pour le désert.