Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 SEMUJANGA Josias - Récits fondateurs du drame rwandais. Discours social, idéologies et stéréotypes

Plus de vues

  •  SEMUJANGA Josias - Récits fondateurs du drame rwandais. Discours social, idéologies et stéréotypes

SEMUJANGA Josias

Récits fondateurs du drame rwandais. Discours social, idéologies et stéréotypes

L'Harmattan - Paris - 1998
ISBN: 9782738471857
(Etudes africaines)
258 p. - 22 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 22,35 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X40696 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
18,62 €
Chez Amazon
X72857 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
12,00 €
Chez Priceminister

A la base du drame rwandais, il y a le récit colonial ethnocentrique sur la Civilisation. Ce récit fait du Tutsi le Hamite (appelé " faux Nègre ") venu du Caucase pour apporter " la civilisation aux vrais Nègres appelés Bantou-Hutu ". A la veille de l'indépendance, Le Manifeste des Bahutu inverse les prémisses de cette logique coloniale. Il attribue au Tutsi une " nature dangereuse ", en fait " l'ennemi absolu " face auquel toutes les mesures d'autodéfense sont prônées. Ce préjugé, largement partagé par la population, crée un seuil d'acceptabilité sur la " nocivité " du Tutsi et légitime son extermination. C'est sur cet aspect que ce livre apporte un éclairage nouveau par rapport aux études antérieures. Car il remet en question le schéma souvent privilégié de la culpabilité de l'Etat et de l'innocence du peuple. C'est pourquoi une question demeure : une meilleure compréhension du génocide permettrait-elle de contenir la folie collective quand celle-ci s'inscrit dans une idéologie raciale au service d'un régime politique ? Cette dramatique interrogation incite à redoubler de vigilance vis-à-vis des élites qui nous gouvernent. Car le drame rwandais a montré qu'il ne suffit plus de dire " plus jamais ça " pour que " ça " ne revienne plus.

 Cet ouvrage remet en question le schéma souvent privilégié de la culpabilité de l'Etat et de l'innocence du peuple et pose une question fondamentale : une meilleure compréhension du génocide permettrait-elle de contenir la folie collective quand celle-ci s'inscrit dans une idéologie raciale au service d'u régime politique ?

- Josias Semujanga est rwandais; après une licence ès lettres (Université du Burundi, 1986), une maîtrise (1989) et un doctorat (1992) à l’Université Laval, des recherches postdoctorales (Laval et Paris IV-Sorbonne :1992-1994), il a enseigné à l’Université nationale du Rwanda et à l’Université de Western Ontario. Depuis 1999, il est professeur à l’Université de Montréal où il enseigne les littératures francophones d'Afrique et des Antilles.

Ses champs de recherche sont la théorie des genres littéraires, le roman, le discours social, la réception critique et l’écriture du génocide.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala