Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
TISSERANT Charles, (R.P.) - Sango, langue véhiculaire de l'Oubangui-Chari

Plus de vues

  • TISSERANT Charles, (R.P.) - Sango, langue véhiculaire de l'Oubangui-Chari

TISSERANT Charles, (R.P.)

Sango, langue véhiculaire de l'Oubangui-Chari

Les Presses Missionnaires - Issy-les-Moulineaux - 1950
272 p. - 18,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X53812 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
57,00 €
Chez Abebooks
X75115 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
9,20 €
Chez Priceminister

 

Le sango (ou sangho), langue nationale et officielle, est parlée par environ 5 millions de locuteurs en République Centrafricaine. Langue véhiculaire utilisée à l'origine par le commerce fluvial qui s'est progressivement étendue à l'ensemble du pays. Origine: langue de la tribu sango appartenant au groupe gbandi puis créolisation probable de celle-ci.
 Avec lexiques sango- français et français-songo
 
Charles Tisserant (Nancy, 1886 - Paris, 1962) originaire d'une famille de vétérinaires sera ordonné prêtre (chez les spiritains) en 1910 et nommé en Oubangui-Chari. Il est envoyé à Bambari en région Banda avant de parcourir toute la Centrafrique. Il va se lancer dans l'étude des langues indigènes et publiera plusieurs ouvrages sur le sango, le banda et le gbaya. Il laisse également un énorme travail dans le domaine de la botanique (nombreux articles publiés dans le JATBA et le Bulletin d'études centrafricaines).
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala