Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CISSE Youssouf Tata, FOFANA Aboubakar - La Charte du Mandé et autres traditions du Mali

Plus de vues

  •  CISSE Youssouf Tata, FOFANA Aboubakar - La Charte du Mandé et autres traditions du Mali

CISSE Youssouf Tata, FOFANA Aboubakar (calligraphies de)

La Charte du Mandé et autres traditions du Mali

Albin Michel - Paris - 2003
ISBN: 9782226137364
(Les carnets du calligraphe)
64 p., calligraphies de Aboubakar Fofana - 12,5 x 22,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 11,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X50918 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
6,01 €
Chez Amazon
X70618 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
2,90 €
Chez Priceminister

En 1236, alors que la construction de l'empire du Mali est en cours d'achèvement, le souverain Soundiata Keïta réunit tous les notables afin qu'ils établissent une charte de la vie commune : La Charte du Mandé. Ce texte, que les « confréries initiatiques de chasseurs Sous-tendue par un système de valeurs encore profondément ancré dans la société soudano-sahélienne, La Charte du Mandé constitue un texte majeur de la civilisation mondiale, un apport proprement africain à la grande conversation que les humains poursuivent entre eux, afin de comprendre et d'agir sur leur destin.
La Charte du Mandé est suivie de textes classiques du Mali en éloge à la nature, la fraternité, la noblesse d'âme, traduits tantôt par l'ethnologue Youssouf Tata Cissé, tantôt par l'écrivain Jean-Louis Sagot-Duvauroux. Calligraphe et designer textile, Aboubakar Fofana nous en offre une interprétation pictographique des plus expressives. Sur fonds de papiers japonais ou de cotonnades teints à l'ancienne, la puissance graphique des signes nous plonge aux sources mêmes de la culture africaine.

 Des textes intéressant au premier chef le Mali mais également la Guinée, le Sénégal et la Gambie qui participent également pour partie de leur territoire de la culture mandingue.

Les lois prises par Soundjata à Kurukan Fuga près de Kangaba après la victoire de Kirina probablement vers 1240 rapportées par les griots du Mandé. Un texte fondamental à rapprocher de la Déclaration des Droits de l'Homme