Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 ROULON-DOKO Paulette - Chasse, cueillette et culture chez les Gbaya de Centrafrique

Plus de vues

  •  ROULON-DOKO Paulette - Chasse, cueillette et culture chez les Gbaya de Centrafrique

ROULON-DOKO Paulette

Chasse, cueillette et culture chez les Gbaya de Centrafrique

L'Harmattan - Paris - 1998
ISBN: 9782738462909
(Connaissance des hommes)
538 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 43,20 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X64887 livre neuf, broché 5 à 8 jours
43,20 €
Chez Abebooks
X40572 livre neuf, broché 5 à 8 jours
43,20 €
Chez Amazon

 Les Gbaya'bodoe de Centrafrique vivent dans une savane verte où ils pratiquent des activités de chasse, de cueillette et de cultures vivrières auxquelles ce livre est consacré. Une première partie traite des produits animaux que les Gbaya organisent en deux ensembles distincts, les vertébrés ou gibier et les invertébrés. Une seconde partie traite des produits végétaux qui sont acquis soit par des activités de cueillette, soit par des activités agricoles. Enfin, un rappel des divers campements de brousse qui s'échelonnent tout au long de l'année clôt cet ouvrage.

Description des différentes techniques de chasse et des pratiques rituelles qui y sont associées; puis inventaire linguistique et organisation conceptuelle des produits de cueillette ou de récolte.
 
Les Gbaya vivent principalement dans l'Ouest de la République Centrafricaine et pour une petite minorité au centre-est du Cameroun. Une population totale estimée en 1980 à 1,2 millions de personnes (à 20% musulmans). Ange Felix Patassé et François Bozizé sont gbaya.
Paulette Roulon-Doko est directeur de recherches au CNRS (UMR 8135, CNRS-INALCO : Langage, langues et cultures d'Afrique noire - LLACAN). Docteur en linguistique et docteur d'Etat en ethnolinguistique, elle étudie depuis 1970 la langue et la culture des Gbaya 'bodoe, chez lesquels elle a longtemps séjourné et dont elle parle couramment la langue