Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 LY-TALL Madina - Un islam militant en Afrique de l'ouest au XIXème siècle: la Tijaniyya de Saïku Umar Futiyu contre les pouvoirs traditionnels et la puissance coloniale

Plus de vues

  •  LY-TALL Madina - Un islam militant en Afrique de l'ouest au XIXème siècle: la Tijaniyya de Saïku Umar Futiyu contre les pouvoirs traditionnels et la puissance coloniale

LY-TALL Madina

Un islam militant en Afrique de l'ouest au XIXème siècle: la Tijaniyya de Saïku Umar Futiyu contre les pouvoirs traditionnels et la puissance coloniale

L'Harmattan - Paris - 1991
ISBN: 9782738405340
(Racines du présent)
480 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 48,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X37293 livre neuf, broché 5 à 8 jours
48,50 €
Chez Abebooks

"Vous êtes comme des infidèles, buvant et mangeant l'injustice, et vos chefs violent la loi de Dieu en opprimant les faibles..." Dans une Afrique de l'ouest tourmentée par plus de deux siècles de traite des esclaves, pouvoirs traditionnels et administration coloniale collaboraient à une surexploitation des moins nantis. Le terrain était dès lors favorable à une prédication pour un ordre social plus juste. Le mouvement umarien, nourri aux principes de rigueur et d'équité de la Tijaniyya, s'affirmait comme une réponse à l'incapacité des pouvoirs traditionnels à satisfaire les exigences de liberté et de justice de leur base sociale, et un refuge face à la dilution de la foi, dans un espace politique où la présence française était déjà facteur majeur d'évolution. L'horizon religieux, politique et social que Saïku Umar désignait ainsi à ses contemporains inspira de nombreuses générations de lettrés arabes en Afrique de l'ouest.

Ouvrage issu de la thèse de doctorat d'état d'histoire préparée par Madame Madina Ly-Tall sous la direction de Jean Devisse et soutenue à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar en 1988 sur le thème:     
Islam, pouvoirs traditionnels et pénétration française en Afrique de l'Ouest : Le mouvement omarien et ses relations avec la colonie du Sénégal (1796-1862)  

Lire la note de lecture d'Yves J. Saint-Martin dans la Revue française d'histoire d'outre-mer 1993 - Vol. 80 numéro 299, pp. 368-369

Madame Madina Ly-Tall ( Bandiagara, 1940 - ) est historienne, femme politique et diplomate malienne. Issue de deux familles de lignée célèbre (Oumar Tall fondateur de l'Empire toucouleur du côté paternel et Sékou Amadou à l'origine de l'Empire peul du Macina du côté paternel) Epouse Ibrahima Ly et pousuit des études supérieures en France où ils militent tous deux à FEANF. Retour au Mali en 1965 où elle prendra la direction de l'Ecole normale secondaire de filles de Bamako en 1967. Quittent le Mali en 1969 pour éviter le régime dictatorial de Moussa Traore. Madina Ly-Tall travaille à la Mairie de Saint-Denis, reprend ses études et soutient en 1972 un thèse de 3eme cycle en histoire : Contribution à l'histoire de l'Empire du Mali, xiiie et xive siècles, limites, principales provinces, institutions politiques; elle regagne la même année son pays et son marii l'y rejoint. Son mari est arrêté en 1974 (bagne de Taoudeni) et ne sera libéré qu'en 1978, date où toute la famile s'exile et s'installe au Sénégal. Elle y intègre l'IFAN. Thèse de doctorat d'état sous la direction de Jean Devisse consacrée à Oumar Tal soutenue en 1988 à Dakar.
Après 1991 elle devient la direcrice de campagne d'Alpha Oumar Konaré qui la nomme Ambassadrice du Mali en France. Elle termine sa carrière en représentant le Mali au sein de l'OIF.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala