Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GREGOIRE Emmanuel - Touaregs du Niger. Le destin d'un mythe

Plus de vues

  •  GREGOIRE Emmanuel - Touaregs du Niger. Le destin d'un mythe

GREGOIRE Emmanuel

Touaregs du Niger. Le destin d'un mythe

Karthala - Paris - 2000
ISBN: 9782865379668
(Hommes et sociétés)
339 p. - ill. h.t. et cartes - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X76924 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
3,25 €
Chez Priceminister
X56012 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
3,66 €
Chez Amazon

 Si la signature d'accords de paix (Niamey, 24 avril 1995) mit fin à la rébellion touarègue au Niger, le problème posé par l'insertion de cette société dans un Etat et une économie moderne ne semble pas pour autant résolu. A travers l'étude du développement de la région d'Agadès, l'auteur entreprend une histoire politique et économique du pays touareg nigérien. Cette genèse met à nu les mécanismes qui ont amené l'accumulation des groupes marchands arabes, haoussas et djermas-songhaïs et ceux qui ont conduit à la marginalisation de la communauté touarègue qui n'a pas pu, ou su, s'insérer dans le nouveau tissu économique mis en place dès l'époque coloniale. L'analyse des différents secteurs d'activités (exploitation de l'uranium, développement d'un grand commerce régional et transsaharien) souligne la faible participation des Touaregs à cette économie nouvelle. Beaucoup s'adonnent encore au commerce caravanier et au pastoralisme, dont ils maîtrisent remarquablement les techniques, mais ne contrôlent pas les lucratives filières d'exportation vers le Nigeria et le Maghreb. Sous l'impulsion de Mano ag Dayak, certains Touaregs, notamment les Iforas, ont réussi à investir le domaine du tourisme, mais les efforts accomplis ont été anéantis par la rébellion. Enfin, fuyant le chômage endémique qui sévit au Niger et n'ayant pas les moyens de reconstituer le troupeau familial décimé par les sécheresses, de jeunes Touaregs s'exilent en Libye. Comme d'autres Africains, qui ne craignent pas de traverser le désert pour tenter d'amasser un petit pécule, ils y constituent une main-d'œuvre méprisée et corvéable à merci. L'ouvrage, qui se défend de tout parti pris, s'efforce de souligner les terribles défis que doivent relever les Touaregs afin de mettre fin à leur situation de sous-développement. Avec l'aide de l'Etat nigérien et des bailleurs de fonds internationaux, un sursaut salvateur s'impose pour que cette société prenne enfin sa place dans le monde contemporain et ne devienne pas le figurant d'un merveilleux décor parcouru par des touristes avides d'exotisme. La marche de l'histoire ne l'attendra pas…

Une histoire politique et économique du pays touareg nigérien menée à partir de l'étude du développement de la région d'Agadez

Emmanuel Grégoire, géographe, est chargé de recherche à l'Institut de recherche pour le développement (IRD ex-ORSTOM) après l'avoir été au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de 1983 à 1998. Depuis plus de vingt ans, ses recherches au Niger l'ont conduit du pays haoussa à la région d'Agadès. Initialement tournées vers le monde rural, ses investigations se sont ensuite étendues à l'univers urbain et aux milieux d'affaires africains dont il est devenu l'un des spécialistes reconnus. L'analyse des phénomènes d'accumulation mais aussi de marginalisation économique constitue à présent un de ses principaux pôles d'intérêt scientifique.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala